Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie
Recherchez dans le Site :

Les frais de scolarité en ostéopathie, une réelle difficulté ?

Créé le : samedi 20 août 2022 par Michel Chêne, Ostéo4pattes-SDO

Dernière modificaton le : samedi 20 août 2022

  D’après la FédEO : comparée à l’année dernière, le coup de la rentrée d’un étudiant a augmenté de 5,41%, montant la somme à 11 632 €. Cela représente pour de nombreux étudiants une somme astronomique nécessitant de nombreux sacrifices.

  Suite au dossier de presse de la FédEO (que vous pourrez trouver en bas de cette page), nous avons souhaité donner la parole à quelques étudiants pour comprendre ce que représente plus concrètement cette hausse pour eux. Il ne s’agit évidemment pas d’un ressenti exhaustif vu que ce ne sont que quelques témoignages, mais les entendre permettrait de comprendre l’ampleur du désarroi de certains !


Au fur et à mesure des années, le budget de votre année d’étude augmente, que ce soit pour les frais de vie courante, ou pour les frais de scolarité directs. Qu’est-ce que cette augmentation et ces frais représentent pour vous ?


Matthew

  Colère et injustice. L’impression d’être "bloqué" dans un système qui tentera de me faire payer le plus possible avant de pouvoir en sortir. D’autant plus que rien ne justifie autant d’augmentation tous les ans de la part de l’école, qui propose déjà des tarifs élevés. Mais une fois au cœur du système, on ne peut plus s’y dérober. Si on veut aller jusqu’au bout, on va être obliger de payer, et de payer de plus en plus.

  A côté de ça, tout augmente : le prix de l’essence s’envole, la nourriture, la CVEC... tout y passe ! Puis l’école t’envoie dans une zone inaccessible en voiture pour une seconde clinique, et tu te retrouves à payer des frais de transports (métro, bus...), alors que ce n’était pas le cas avant. Et rien n’est pris en charge par l’école, alors que la majorité des entreprises toulousaine prennent 50% des frais de transport. Ils nous envoient même dans la seconde clinique pour effectuer des cours qui pourraient très bien être effectués sur le lieu originel. La rentabilité semble prise en compte, mais nos dépenses et nos difficultés ne le sont clairement pas.

  Colère, injustice... et dégoût pour ce système mis en place, bien loin de l’empathie si chère à nos valeurs de soignant.

Sabrina

  Des années en plus de remboursement de prêts, des problèmes de budget. Avec une baisse de budget pour les courses, le sport, les sorties...

Béatrix

  De l’épuisement, devoir m’organiser pour avoir mes horaires de boulot adaptés pour pouvoir payer mes frais de scolarité.

Rodrick

  La charge des frais de scolarité, de mon loyer et autres (assurances, téléphone…) est gérée par mes parents ainsi cela ne m’impacte pas directement, cependant, j’ai un budget dédié à l’alimentation et autres activités. L’augmentation du prix de la vie impacte la qualité des produits que j’achète !


Avez-vous du faire des concessions pour pallier cette augmentation ?


Matthew

  Bien sûr. Je dois faire attention à ce que j’achète à manger. Voir, sauter des repas parfois.

  Je pars beaucoup moins en vacances. Et bien sûr, je suis obligé de travailler à côté : 3 soirs par semaine + certains week end.

Sabrina

  Oui, j’ai du déménager pour prendre un appartement moins cher.

Béatrix

  Je dois travailler plus en dehors de l’école et continuer de vivre dans le logement familial pour ne pas avoir à payer le loyer ou les factures par exemple

Rodrick

  Je suis conscient qu’étant aidé financièrement par mes parents j’ai peu de modifications comparé à certains de mes camarades... Cependant, même si tous mes frais de scolarité sont pris en charge par mes parents (qui ne sont pas ravis de cette augmentation). Mes concessions sont surtout liées à la nourriture et aux activités extra-scolaires.

  Limiter mes sorties avec mes amis... restaurant, bowling... Limiter mes frais de déplacement liés à l’essence. Mais surtout... l’alimentation.

  Je ne vais par exemple au lieu d’acheter du fleury michon®... Je vais acheter de l’ECO+... même si la qualité et le bon goût y sont amoindris !


Est-ce que certains frais dont vous avez la nécessité sont incompréhensibles pour vous ?


Mattiew

  La CVEC... quelle blague... lorsque l’on accède à rien de prévu pour les étudiants, cela représente simplement une taxe, ni plus ni moins.

Sabrina

  Oui, tous les ans on paye la CVEC, une "participation à la vie étudiante... sans pour autant que nous ayons un seul des avantages prévu à cet effet !

  De plus, on doit prendre en plus une assurance qui ne nous sert pas, c’est une grosse dépense à rajouter aux frais de l’école...

  D’ailleurs en parlant des frais scolaires annuels... plus de 9000€ pour des tables qui sont souvent HS ou des tables de TP cassé ? je ne comprends pas ou va tout l’argent que nous payons lors de l’inscription... j’aimerais plus de transparence sur ce point là.

Béatrix

  Je ne comprends pas pourquoi certains déplacements, faits au nom de l’école, ne sont pas à leurs charge... déplacement sur un lieu de clinique en métro... déplacement sur un lieu de stage avec plus d’une heure de route... Aucune participation de l’école ou compensation n’a été proposée.

Rodrick

  L’entièreté des coûts de l’école me paraissent abstrus, la transparence n’est pas leur fort.

  Il serait intéressant de savoir comment est redistribué l’argent rétribué à l’école. Cela permettrait aux étudiants et aux parents qui les soutiennent financièrement d’être moins amers quant aux frais de scolarité.



Notez cet article
0 vote



Documents joints

Dossier de presse : Indicateur FédEO du coût de la rentrée

16 août 2022
info document : PDF
404.6 ko




Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 70 / 1872187

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       
Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.2.16 + AHUNTSIC