L’Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie
Recherchez dans le Site :

Imagerie et douleurs lombaires : pas d’association !

Créé le : mardi 15 mars 2022 par Jean Louis Boutin

Dernière modificaton le : mardi 15 mars 2022

Association des résultats de l’IRM lombaire avec les douleurs du dos actuelles et futures dans une étude de cohorte basée sur la population

Kasch, Richard MD ; Truthmann, Julia PhD ; Hancock, Mark J. PhD ; Maher, Christopher G. DMedSc ; Otto, Markus PhD ; Nell, Christopher MD ; Reichwein, Niklas ; Bülow, Robin MD, MSc ; Chenot, Jean-François MD, MPH ; Hofer, André MD ; Wassilew, Georgi MD ; Schmidt, Carsten Oliver PhD

SPINE : 01 Février 2022 - Volume 47 - Numéro 3 - p 201-211 - doi : 10.1097/BRS.0000000000004198

Titre original
Association of Lumbar MRI Findings with Current and Future Back Pain in a Population-based Cohort Study


RÉSUMÉ


Étudier le design.
Étude de cohorte basée sur la population .

Objectif.
Nous avons examiné les associations entre les changements dégénératifs lombaires communs observés sur l’imagerie par résonance magnétique (IRM) et les lombalgies présentes ou futures (LBP).

Résumé des données de base.
L’association entre les résultats dégénératifs de l’IRM lombaire et la lombalgie n’est pas claire. Les études longitudinales sont rares.

Méthodes.
Les participants (n = 3369) d’une étude de cohorte basée sur la population ont été imagés à l’entrée dans l’étude, avec le statut de lombalgie mesuré au départ et un suivi de 6 ans. Les examens IRM ont été signalés pour la présence d’une gamme de résultats d’IRM. Le statut lombalgique a été mesuré sur une échelle de 0 à 10. Des modèles de régression ont été utilisés pour estimer les associations transversales et longitudinales entre les résultats d’IRM individuels et multiples et la gravité de la lombalgie. Des analyses longitudinales distinctes ont été menées pour les participants avec et sans douleur de base.

Résultats.
Les résultats de l’IRM étaient présents chez les personnes avec et sans douleur dorsale au départ. Des proportions plus élevées ont été trouvées dans les groupes plus âgés. 76,4 % des participants avaient au moins un résultat IRM et 8,3 % avaient cinq résultats IRM différents ou plus. De manière transversale, la plupart des résultats de l’IRM étaient légèrement plus fréquents chez les personnes souffrant de lombalgie et la sévérité de la douleur était légèrement plus élevée chez ceux présentant des résultats de l’IRM (allant de 0,06 pour la zone de haute intensité à 0,83 pour le spondylolisthésis). Dans les analyses longitudinales, nous avons constaté que la plupart des résultats de l’IRM n’étaient pas associés à la sévérité future de la lombalgie, indépendamment de la présence ou de l’absence de douleur de base. Par rapport à l’absence de résultats d’IRM, le fait d’avoir plusieurs résultats d’IRM (cinq ou plus) était associé à une intensité de la douleur légèrement plus élevée au départ (0,84 ; 0,50-1,17) et à une augmentation plus importante de l’intensité de la douleur sur 6 ans chez les personnes sans douleur au départ (1,21 ; 0,04–2.

Conclusion.
Notre étude montre que les résultats dégénératifs de l’IRM que nous avons examinés, individuellement ou en combinaison, n’ont pas d’associations cliniquement importantes avec la lombalgie, avec presque tous les effets inférieurs à une unité sur une échelle de douleur de 0 à 10.

Niveau de preuve : 3

Traduction : DeepL



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 52 / 1755123

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       
Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.2.13 + AHUNTSIC