Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie
Recherchez dans le Site :

Ostéopathie et reptiles ...

Créé le : dimanche 10 juillet 2022 par Patrick Chêne

Dernière modificaton le : lundi 11 juillet 2022

L’ostéopathie sur des reptiles ? Quelle drôle d’idée !

Jadis, alors que je publiais une vidéo d’un soin ostéopathique sur un reptile, cette vidéo avait été reprise par un site qui entendait se moquer de ce qu’il considérait comme des non sens ostéopathiques et qui avait repris cette vidéo en disant qu’on faisant même de l’ostéopathie sur des invertébrés tellement on était bêtes ... Outre que le gars qui avait posté cela aurait mieux fait d’étudier l’anatomie des reptiles avant de parler, outre que j’entends encore des voix qui expliquent qu’on ne peut pas le faire, j’aimerais poser ici un petit texte qui explique pourquoi effectivement j’emmène mes stagiaires ostéopathes à la ferme aux reptiles et pourquoi je continuerai à le faire ...

La première raison est :

  • quand il s’agit de se centrer et de capter le MRP (mouvement respiratoire primaire, ici, harmonique) d’un animal pour lequel la répulsion est assez fréquente, qui dans le cas du serpent des blés que nous voyons, bouge rapidement tant que "l’on n’y est pas" et s’immobilise des que"l’on Y est", alors l’apprentissage des perceptions et du toucher font juste un bond magnifique en quelques minutes.

La deuxième est :

  • toucher des animaux que l’on n’a pas l’habitude de toucher nous permet de prendre du recul par rapport à nos perceptions habituelles, et permet d’appréhender des qualités de toucher jusque là inconnues.

La troisième est :

  • Pour ceux qui ont peur, la mise en contact avec un reptile alors qu’un autre ostéopathe vous défait au fur et à mesure les tensions corporelles qui naissent du contact avec le dit reptile, permet de faire baisser le stress et finalement d’arriver à se sentir à l’aise avec un serpent dans les mains. Avec bonheur ultime l’impression de ne faire qu’un avec lui quand on réussit à se mettre au diapason de son MRP harmonique. C’est avec cette même technique que l’on fabrique un centaure (42C - Le Centaure ? (rés)), ou que l’on peut travailler n’importe quelle phobie, n’importe quelle activité qui crée des tensions, n’importe quelle allergie ... Enlever les tensions générée par le contact ou l’activité. Et avec les reptiles, c’est une très bonne façon d’apprendre à travailler ce concept et d’en juger immédiatement l’effet.

Qui plus est il arrive que les reptiles nous offrent des petits bonheurs quand on les soigne. La ferme aux reptiles m’a ainsi fourni plusieurs fois l’occasion de soulager de ses pensionnaires en m’offrant une occasion gratifiante de soigner.

Ainsi, une femelle iguane qui faisait une rétention d’oeufs, un petit soin ostéo chanté (parce qu’évidemment, faire des vibrations, ce n’est uniquement avec un massage) et elle a pondu quelques heures plus tard :

Enfin, Fiona est une tortue (une grosse !) qui ne pose plus une de ses pattes arrières, les examens vétos n’ont rien donné, elle reste handicapée dans ces mouvements.

A l’examen du jour, la motricité est là, mais la patte est très faible. Une séance d’ostéopathie avec remise en fonction de l’hélice fasciale a suffit a lui permettre de s’appuyer un peu dessus, deux autres consultations à deux semaines d’intervalle et la patte est revenu à 80%

Bref ... tout cela pour dire que si l’on envisage la tenségrité, l’on soigne des cellules, en réarrangeant leur cytosquelette pour qu’il fonctionne bien et permette aux cellules un meilleur métabolisme. On ne soigne pas un humain, pas un chien, pas un cheval ... Et que tout être vivant composé de cellules peut donc en bénéficier. Et tant pis pour les grincheux qui pensent que parce que c’est de l’OS-téopathie on ne soigne que les OS.



Notez cet article
2 votes






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 160 / 1828374

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       
Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.2.16 + AHUNTSIC