L’Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie

Septembre 2019

Créé le : jeudi 26 septembre 2019 par Jean Louis Boutin, Ostéo4pattes-Vetosteo

Dernière modificaton le : jeudi 26 septembre 2019

 Aricles scientifiques

Traitement manipulateur ostéopathique chez les patients atteints de céphalée de tension chronique : Une étude Pilote

Auteurs : Manuela Deodato, PT, DO (Italie) ; Franco Guolo, PT, DO (Italie) ; Antonella Monticco, PT ; Mauro Fornari, PT, DO (Italie) ; Paolo Manganotti, MD ; Antonio Granato, MD
Titre original : Osteopathic Manipulative Therapy in Patients With Chronic Tension-Type Headache : A Pilot Study
The Journal of the American Osteopathic Association Published Online First on August 12, 2019. doi:10.7556/jaoa.2019.093 - Accès libre à l’article (en anglais) : https://jaoa.org/article.aspx?articleid=2748603

Résumé (traduction Google)
Contexte : Un traitement non pharmacologique, tel que la thérapie de manipulation ostéopathique (OMTh ; soins manipulatifs fournis par des ostéopathes formés à l’étranger) peut être un traitement complémentaire bénéfique pour les céphalées de tension. Toutefois, à la connaissance des auteurs, l’intérêt de l’OMTh dans la gestion des céphalées de tension n’a pas été exploré, en particulier les céphalées de tension chroniques (CTTH).

Objectif : Étudier l’efficacité de l’OMTh par rapport au traitement traditionnel pour réduire l’intensité de la douleur, la fréquence et la durée de la CTTH, et évaluer la mesure posturale objective de la posture de la tête en avant comme paramètre essentiel dans l’évaluation des effets de OMTh et la gestion traditionnelle de CTTH.

Méthodes : Les patients atteints de CTTH ont été enregistrés au Centre des céphalées de Trieste en Italie. Au moment de l’étude, aucun des patients n’avait eu recours à une prophylaxie anti-céphalée au cours des 3 derniers mois. Une période de base de 3 mois a été enregistrée par tous les patients avec un journal ad hoc. Les patients ont été placés au hasard dans le groupe d’essai ou le groupe témoin à l’aide d’un simple programme de randomisation dans Excel (Microsoft). Les patients du groupe OMTh ont subi une période de 3 mois d’OMTh et les patients du groupe témoin ont été traités avec de l’amitriptyline. L’intensité de la douleur, la fréquence et la durée des maux de tête, ainsi que la FHP ont été analysées.

Résultats : L’étude a inclus 10 patients (âge moyen [SD], 42,6 [15,2] ans) dans le groupe OMTh et 10 patients (51,4 [17,3] ans) dans le groupe témoin. L’évaluation finale des patients OMTh a montré des modifications statistiquement significatives dans tous les paramètres des céphalées : l’intensité de la douleur a diminué d’un score moyen (DS) de 4,9 (1,4) à 3,1 (1,1) (p = 0,002) ; la fréquence a diminué de 19,8 (6) à 8,3 (6,2) jours par mois (p = 0,002) ; et la durée des maux de tête a diminué de 10 (4.2) à 6 (3) heures (p = 0.01). Une amélioration significative de tous les paramètres a également été observée dans le groupe témoin : l’intensité de la douleur a diminué d’un score moyen (écart type) de 5,9 (0,7) à 4,2 (1,75) (p = 0,03) ; la fréquence a diminué de 23,4 (7,2) à 7,4 (8,7) jours par mois (p = 0,003) ; et la durée est passée de 7,8 (2,9) à 3,6 (2,1) heures (p = 0,002). La posture de la tête en avant s’est significativement améliorée chez les patients OMTh ( p = 0,003).

Conclusion : Nos données suggèrent que l’OMTh pourrait être un traitement efficace pour améliorer les maux de tête chez les patients atteints de CTTH. Nos résultats suggèrent également que l’OMTh pourrait réduire la PHP.

Résolution d’une nouvelle céphalée quotidienne persistante après un traitement ostéopathique manipulateur

Auteur : Joshua Alexander, DO, MPH
Titre original : Resolution of New Daily Persistent Headache After Osteopathic Manipulative Treatment
The Journal of the American Osteopathic Association, March 2016, Vol. 116, 182-185. Accès libre à l’article (en anglais) : https://jaoa.org/article.aspx?articleid=2498828

Résumé

De nouveaux maux de tête quotidiens persistants est un mal de tête réfractaire avec une cause et un traitement insaisissable. Les données limitées disponibles suggèrent que les anomalies de l’appareil locomoteur peuvent accroître la vulnérabilité à ce type de céphalées. Le traitement ostéopathique manipulateur a été utilisé avec succès pour gérer les maux de tête primaires. Dans ce rapport de cas, une patiente ayant de nouveaux maux de tête quotidiens persistants et un dysfonctionnement somatique grave a vu sa douleur disparaître après un traitement ostéopathique manipulateur. Ce cas suggère que le traitement ostéopathique manipulateur peut être utile chez les patients atteints de ce trouble généralement résistant au traitement.

Traduction : www.DeepL.com/Translator

L’empathie en médecine ostéopathique et allopathique : La manière interpersonnelle, l’empathie, le style de communication et l’état clinique de leurs patients : Une étude fondée sur le registre de la douleur

Titre original : Empathy in Medicine Osteopathic and Allopathic Physician Interpersonal Manner, Empathy, and Communication Style and Clinical Status of Their Patients : A Pain Registry–Based Study
Auteurs : John C. Licciardone, DO, MS, MBA ; Monika E. Schmitt, OMS III ; Subhash Aryal, PhD
The Journal of the American Osteopathic Association, August 2019, Vol. 119, 499-510. En ligne, accès gratuit (en anglais) : https://jaoa.org/article.aspx?articleid=2738501

Résumé
Contexte : Les comparaisons entre médecins ostéopathes (DO) et allopathes (MD) sur la relation interpersonnelle, y compris l’empathie et le style de communication, ont été limitées par des problèmes méthodologiques tels que l’auto-évaluation et l’accent mis sur les étudiants en médecine plutôt que sur les médecins praticiens.
Objectif : Comparer les perceptions de la relation interpersonnelle, de l’empathie et du style de communication des DO et des MD et des mesures cliniques correspondantes rapportées par leurs patients.
Méthodes : Une étude transversale d’adultes souffrant de lombalgie subaiguë ou chronique a été menée dans le registre de recherche sur la douleur PRECISION (1) d’avril 2016 à décembre 2018. Au total, 313 patients ayant consulté leur médecin depuis un an ou plus ont signalé des caractéristiques sociodémographiques et cliniques, y compris l’utilisation d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et d’opioïdes pour lombalgie. À l’aide d’instruments de recherche validés, ils ont également signalé les perceptions de la relation interpersonnelle, de l’empathie et du style de communication de leur médecin, ainsi que des mesures cliniques de la douleur catastrophique, de l’auto-efficacité de la douleur, de l’intensité de la douleur lombaire, des troubles du sommeil et des déficits dans la qualité de vie en matière de troubles du sommeil, de la douleur, des activités, d’anxiété, de dépression et de fatigue/épuisements.
Résultats : Les patients traités par DO étaient moins susceptibles d’utiliser des AINS (odds ratio [OR], 0,60 ; IC à 95%, 0,36-0,997) ou des opioïdes (OR, 0,57 ; IC à 95%, 0,32-0,998), que ceux traités par MD. Les patients traités par les DO ont signalé une diminution de la douleur moinq catastrophique (moyenne, 12,5 ; IC à 95%, 10,1 à 15,0 pour les DO contre 18,1 ; IC à 95%, 16,3 à 19,9 pour les MD ; p = <0,001) et une plus grande auto-efficacité de la douleur (moyenne, 39,5 ; IC 95%, 36,3-42,8 pour les OD vs 35,3 ; IC 95%, 33,4-37,3 pour les MD ; p = 0,03). En conséquence, les patients traités par les DO ont signalé une incapacité moins importante liée au dos (moyenne, 11,2 ; IC95%, 9,9-12,5 pour les DO versus 13,5 ; IC95%, 12,8-14,3 pour les MD ; p= 0,002) et une tendance à la réduction des déficits de qualité de vie. Les patients ont signalé une perception plus favorable des DO sur la relation interpersonnelle (moyenne, 4,3 ; IC à 95%, 4,2 à 4,5 pour les DO vs 4,0 ; IC à 95%, 3,9 à 4,2 pour les MD ; p = 0,01) et de l’empathie (moyenne, 41,2 ; 95 % IC, 39,1-43,3 pour les DO vs 38,0 ; IC à 95%, 36,5-39,5 pour les MD ; p = 0,02).
Conclusion : Les mécanismes qui sous-tendent une utilisation moindre des AINS et des opioïdes, des mesures supérieures de l’état clinique et des perceptions plus favorables des relations interpersonnelles et de l’empathie des médecins signalées par les patients traités par les DO méritent un examen plus approfondi

Note
1. Registre de recherche sur la douleur PRECISION
Le registre de la douleur pour les études épidémiologiques, cliniques, interventionnelles et l’innovation est aussi connu sous le nom de Registre de recherche sur la douleur PRECISION. Le registre recueille des données auprès des participants à la recherche afin de déterminer les facteurs de risque de douleur, d’élaborer des méthodes de prévention, d’évaluer les interventions thérapeutiques courantes et de recommander une prise en charge plus efficace à l’avenir. Des échantillons biologiques sont prélevés auprès des participants au registre pour étudier les séquences d’ADN et d’autres biomarqueurs dans le domaine émergent de la médecine de précision. Notre équipe de recherche travaille de concert avec les patients, les collaborateurs de recherche et d’autres agences pour réaliser notre vision d’un « avenir pour tous sans limite par la douleur ». À l’heure actuelle, notre registre se concentre sur la lombalgie chronique parce qu’elle est très répandue et qu’elle est l’une des principales causes d’invalidité dans le monde.
Source : https://www.unthsc.edu/texas-college-of-osteopathic-medicine/tcom-research/the-osteopathic-research-center/precision-texas/

L’empathie en médecine Normes nationales pour l’échelle de Jefferson : un projet national d’éducation et d’empathie en médicine ostéopathique (POMEE)

Auteurs : Mohammadreza Hojat, PhD ; Stephen C. Shannon, DO ; Jennifer DeSantis, MEd ; Mark R. Speicher, PhD ; Lynn Bragan ; Leonard H. Calabrese, DO
Titre original : Empathy in Medicine National Norms for the Jefferson Scale of Empathy : A Nationwide Project in Osteopathic Medical Education and Empathy (POMEE)
The Journal of the American Osteopathic Association, August 2019, Vol. 119, 520-532. En ligne, accès libre (en anglais) : https://jaoa.org/article.aspx?articleid=2739375

Résumé
Contexte : Des normes nationales sont nécessaires pour évaluer les scores individuels desinstruments validés. Avant d’entreprendre cette étude, aucune norme nationale n’était disponible pour les scores d’empathie. Le projet d’éducation et d’empathie en médecine ostéopathique (POMEE) a fourni une occasion unique d’élaborer les premières normes nationales pour les étudiants en médecine.
Objectif : Élaborer des normes nationales pour l’évaluation des scores d’empathie des étudiants en médecine ostéopathiques sur l’échelle d’empathie de Jefferson (JSE) largement utilisée et bien validée à tous les niveaux de l’enseignement médical ostéopathique.
Méthodes : Les participants étaient des étudiants de 41 des 48 campus participants des facultés de médecine ostéopathiques. Les étudiants ont été invités à répondre à un sondage en ligne incluant la JSE au cours de l’année universitaire 2017-2018.
Résultats : Un total de 16 149 questionnaires remplis ont été utilisés pour créer des tableaux de normes nationales. Trois tableaux de normes nationales ont été élaborées pour les matriculants de première année et pour les étudiants en phase préclinique (années 1 et 2) et clinique (années 3 et 4) de la faculté de médecine. Les tableaux de normes permettent de convertir n’importe quel score brut du JSE pour les étudiants et les étudiantes en médecine ostéopathique, de l’inscription à l’obtention du diplôme, en rang centile pour évaluer le score d’un individu par rapport aux données nationales.
Conclusions : Les normes nationales élaborées dans le cadre de ce projet, pour les hommes et les femmes et à différents niveaux des facultés de médecine, peuvent non seulement servir à l’évaluation des résultats individuels des étudiants à l’JSE, mais aussi servir de mesure supplémentaire pour l’admissions aux programmes d’études médicales et postdoctorales en médecine.

Évaluations de la personnalité et résultats de la formation médicale et de la pratique de la médecine : Guide AMEE n ° 79

Auteurs : Mohammadreza Hojat, James B. Erdmann & Joseph S. Gonnella Jefferson Medical Col
Titre original : Personality assessments and outcomes in medical education and the practice of medicine : AMEE Guide No. 79
En ligne, accès libre (en anglais) : https://www.tandfonline.com/doi/full/10.3109/0142159X.2013.785654

Résumé
Dans un paradigme de performance des médecins, nous proposons que les composantes « cognitives » et « non cognitives » contribuent à la performance des médecins en formation et en pratique. Notre revue de la littérature pertinente indique que la personnalité, en tant que facteur important de la composante « non cognitive », joue un rôle important dans les performances académiques et professionnelles. Nous décrivons les résultats sur 14 instruments de personnalité sélectionnés pour prédire les performances académiques et professionnelles. Nous remettons en question l’affirmation selon laquelle la personnalité peut être évaluée de manière valide et fiable à partir d’entretiens d’admission, de lettres de recommandation, d’essais et de déclarations personnelles. Sur la base de la pertinence conceptuelle et des preuves empiriques actuellement disponibles, nous proposons que les attributs de la personnalité tels que la conscience professionnelle et l’empathie soient considérés parmi les mesures de choix pour l’évaluation des aspects pertinents de la personnalité dans les performances académiques et professionnelles. Une exploration plus approfondie est nécessaire pour rechercher d’autres attributs de la personnalité pertinents pour l’éducation médicale et les soins aux patients. Les implications pour l’orientation professionnelle, l’évaluation du perfectionnement professionnel et des résultats de l’éducation médicale, et l’utilisation potentielle comme information supplémentaire pour les décisions d’admission sont discutées.

 Revue de presse

Top Santé - Médecines douces : 72 % des patients sont des femmes

Les médecines douces séduisent, et surtout les femmes ! Selon un récent sondage, les thérapies les plus populaires sont l’hypnose, l’acupuncture et l’ostéopathie.
Ostéopathie, homéopathie, chiropraxie, acupuncture, aromathérapie, naturopathie, hypnose... Les médecines douces sont nombreuses et elles ont la cote ! Justement : un récent sondage réalisé par le site Medoucine (mené auprès de 2412 personnes au mois de juillet 2019) évalue la popularité des " pratiques de santé complémentaires "...

Lire l’article de Top Santé (Communiqué de Medoucine) :Médecines douces : 72 % des patients sont des femmes

20 Minutes - Soins : Faire le ménage entre les médecines complémentaires, utiles ou dangereuses, mission impossible ?

MALADIE Les médecines complémentaires sont de plus en plus pratiquées, appréciées et parfois proposées au sein de l’hôpital, mais certaines peuvent présenter des dangers

- Au moins quatre Français sur dix pratiquent une médecine complémentaire, (homéopathie, ostéopathie, acupuncture, chiropraxie…) et certains centres de santé ou hôpitaux proposent des soins de confort.
- Mais si les bienfaits de certaines de ces médecines complémentaires sont aujourd’hui prouvés, elles peuvent aussi augmenter les risques pour des patients qui renoncent à leurs médicaments.
- Un essai, Médecines complémentaires et alternatives, pour ou contre et un colloque pourraient aider le grand public à y voir plus clair.

Lire l’article de Oihana Gabriel (12/09/2019) : Faire le ménage entre les médecines complémentaires, utiles ou dangereuses, mission impossible ?

RÉUSSIR - L’attrait pour les médecines alternatives rend nécessaire une évolution du cadre réglementaire

On les appelle les médecines alternatives. Homéopathie, phytothérapie, aromathérapie, ostéopathie, acupuncture… Toutes ces médecines dites douces se développent en santé humaine mais également en santé animale. « Dans un contexte de réduction des antibiotiques », constate L’Action agricole picarde, elles « ont trouvé leur place dans les fermes ».
Elodie Stoléar, vétérinaire libérale dans les Pyrénées-Atlantique, témoigne de son expérience dans le journal. Après avoir exercé deux ans de façon classique en Belgique, elle a souhaité ne pas limiter ses compétences à une approche allopathique. « Très rapidement, j’ai eu envie de développer mes connaissances, » explique-t-elle. Elle a donc suivi des formations et est aujourd’hui diplômée en ostéopathie, acupuncture, homéopathie et phytothérapie.

Lire l’article de Franck Mechekour (27/08/2019) : L’attrait pour les médecines alternatives rend nécessaire une évolution du cadre réglementaire

Levothyrox® nouvelle formule : pourquoi plus de 200 sujets ont été nécessaires pour démontrer la bioéquivalence ?

Pour rappel, en mars 2017, à la demande des autorités de santé françaises, une nouvelle formule de Levothyrox® a été commercialisée pour remplacer l’ancienne formulation qui n’était pas suffisamment stable. Seuls les excipients ont été modifiés et la bioéquivalence entre les 2 formules a été démontrée conformément aux recommandations européennes. Pourtant, des évènements indésirables ont été rapportés chez plusieurs milliers de patients lors du passage à la nouvelle formule et aujourd’hui, la bioéquivalence entre ces 2 médicaments est remise en question…

Lire l’article de Fanny Le Brun (27/08/2019) :Levothyrox® nouvelle formule : pourquoi plus de 200 sujets ont été nécessaires pour démontrer la bioéquivalence ?

Kinésport - interview de Matthieu Bonneau, Masseur-kinésithérapeute Ostéopathe du sport, Formateur Kinésport en thérapie manuelle

Pouvez-vous vous présenter ?
Je m’appelle Matthieu Bonneau, je suis masseur-kinésithérapeute ostéophate spécialisé en thérapie manuelle.
De 1998 à 2002, j’ai effectué mes études de kinésithérapie à Libramont (ISL) en Belgique. Lors d’un stage au club de foot de Sedan, j’ai rencontré Arnaud Bruchard alors kinésithérapeute au club. En 2003, j’ai suivi la première formation de kinesport, la fameuse « P1 » et c’était le début de l’aventure !
Alors jeune kinésithérapeute en libéral à Villers-Cotterêts aux côtés d’un kinésithérapeute-ostéopathe, passionné et passionnant, Jean Luc Lambert, j’entrepris en 2003 un cursus en ostéopathie (RORI) terminé en 2008.
En parallèle, en 2005, j’intégrais la FFF et le centre de Clairefontaine puis le club d’Angers SCO en ligue 2. Par la suite, j’ai poursuivi sur une formation en posturologie pratique (GRETM) dispensé par Jean Luc Safin, ancien collaborateur de Moneyron, pour continuer ensuite sur un cycle de DIU en posturologie Clinique en 2015. Mon sujet de mémoire étant le rôle proprioceptif du crochetage myo aponévrotique sur la zone cervicale C0 C1 dans le cadre d’une inversion de courbure cervicale avec pré et post contrôle stabilométrique.

Kinésport - Lire l’interview de Matthieu Bonneau

CANADA - Les associations d’ostéopathes québécois se concertent

À l’initiative de l’Association RITMA, qui regroupe à elle seule plus de 650 ostéopathes québécois, les représentants des associations qui rassemblent la grande majorité des ostéopathes de la province se sont réunis, mercredi soir, afin de faire le point sur la situation de l’ostéopathie au Québec et de discuter de manières de s’unir pour demander au gouvernement provincial d’agir afin de protéger les praticiens et les bénéficiaires de cette approche.

Lire le communiqué de l’Association RITMA (23/08/2019) : Les associations d’ostéopathes québécois se concertent

AFIS Science - La promotion des pseudo-médecines par le ministère des Armées

Sur le compte YouTube officiel du ministère français des Armées (cette vidéo a été retirés du site) est apparue le 25 juin 2019 une vidéo de deux minutes intitulée « Référentiel des pratiques de santé alternatives et complémentaires » [1].
Tout un ensemble de pratiques non conventionnelles est cité : yoga, hypnose, méditation, acupuncture, ostéopathie, naturopathie, sophrologie, chiropraxie, shiatsu, qi gong, auriculothérapie, cohérence cardiaque. Les commentaires mettent en avant leur contribution au bien-être : la pratique doit permettre de « rétablir l’équilibre entre le physique et le psychique, [de] remettre du mouvement dans le corps et l’esprit ». Pour chacune, une liste d’indications médicales est précisée. Par exemple, l’acupuncture permettrait de traiter l’anxiété, les douleurs, le syndrome de stress post-traumatique et les troubles de l’alimentation.

Lire l’article du site Pseudo-Sciences (25/08/2019) : La promotion des pseudo-médecines par le ministère des Armées

 Fais divers

Le Monde - Victime d’un locked-in syndrome après manipulation vertébrale par un chiropracteur

Des médecins du CHU de Reims ont rapporté le 9 août 2019 dans le Journal of Critical Care Medicine le cas d’une femme de 34 ans qui a développé un locked-in syndrome à la suite d’une séance de manipulation vertébrale chez un chiropracteur.
Cette femme qui se plaignait de douleurs de la partie inférieure du cou (cervicalgie basse) a consulté un chiropracteur qui lui a manipulé les vertèbres cervicales. Par la suite, la patiente a ressenti durant plusieurs semaines une exacerbation de ses douleurs mais sans autre symptôme.

Lire l’article de Marc Gozlan (06/09/2019 - accès libre Wikimedia Commons) : Victime d’un locked-in syndrome après manipulation vertébrale par un chiropracteur

 La Presse CA - Allégations d’agression sexuelle : le Collège d’études ostéopathiques poursuivi

Dans une poursuite civile déposée en mai, une ex-élève du Collège d’études ostéopathiques dit vouloir « obtenir une indemnité en réparation du préjudice subi découlant de l’agression sexuelle dont elle a été victime », agression qui aurait été commise par Marc Bozzetto le 7 juin 2016.
Le Collège d’études ostéopathiques, l’un des plus importants établissements d’enseignement de la profession au Québec, est poursuivi au civil par une ex-élève qui estime ne pas avoir été suffisamment aidée après qu’elle eut été agressée sexuellement par un formateur invité lors d’un symposium international organisé par le Collège.

Lire l’article de Ariane Lacoursière (19/09/2019) : Allégations d’agression sexuelle : le Collège d’études ostéopathiques poursuivi

France 3 - PACA 06 - École d’ostéopathie Atman à Valbonne : deux nouvelles plaintes pour agression sexuelle contre le directeur

En mars dernier, nous vous révélions que l’école Atman de Valbonne dans les Alpes-Maritimes était au cœur d’une affaire d’agressions sexuelles présumées. Deux plaintes visant le directeur de l’établissement avaient été transmises au Procureur de la République de Grasse.
Dans cette école fondée il y a 45 ans par Marc Bozzetto, des femmes (certaines sont des élèves, d’autres non) affirment avoir vécu une séance de soins qui se serait terminée par des attouchements sexuels. Deux nouvelles plaintes.
A ce jour, l’enquête sur les premières plaintes est toujours en cours. Aucune information judiciaire n’a été ouverte. Marc Bozzetto n’a pas non plus été mis en examen, il est donc toujours présumé innocent.

Lire l’article de la rédaction sur France 3 PACA 06 (25/09/2019) : École d’ostéopathie Atman à Valbonne : deux nouvelles plaintes pour agression sexuelle contre le directeur



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 195 / 981065

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.11 + AHUNTSIC