L’Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie

Le principe de Tenségrité

Créé le : mercredi 14 novembre 2018 par UFEOA

Dernière modificaton le : vendredi 23 août 2019

« Tenségrité : Nf : structure auto-tendante »

Voici des termes qui demandent explications. En effet bien qu’ils ne vous évoquent peut-être pas grand-chose vous venez pourtant d’être mis au courant d’un des principes fondamentaux sur lequel s’appuie en permanence l’Ostéopathe au cours de ses séances. En effet, tout être vivant peut être considéré comme une « structure autotendante ». Alors, bien malgré vous, vous êtes aussi une structure autotendante.

Bien.

Mais alors qu’implique exactement cette définition ?

Pour mieux le comprendre nous allons d’abord discuter architecture. La tenségrité en architecture est définie comme « la faculté d’une structure à se stabiliser par le jeu des forces de tension et de compression qui s’y répartissent et s’y équilibrent.

Les structures établies par la tenségrité sont donc stabilisées, non par la résistance de chacun de leurs constituants, mais par la répartition et l’équilibre des contraintes mécaniques dans la totalité de la structure » Wikipédia

Une solidité non pas due à la résistance des matériaux mais à la bonne répartition des contraintes mécaniques.

Le russe Karl Loganson (1890-1923) sera considéré comme un pionnier en ce domaine. Bien qu’il n’emploie pas le terme de « tenségrité » à proprement parler, il invente néanmoins des structures simples, faites de tiges de bois associées entre elles par des fils, le tout réalisant un ensemble autostable.

« La ‘fermeture sur soi’ d’éléments solides discontinus (par exemple, des baguettes de bois) mais réunis entre eux par des éléments souples en tension continue (des fils ou cordes) lui confère son dynamisme. Elle permet à la structure de répondre aux contraintes extérieures sans se détruire. Suite à une déformation, une structure autocontrainte est capable de résister, tout en changeant de forme, puis de retrouver sa forme initiale. » https://www.osteopathie-france.fr/osteopathes/osteoformation/cr-congres/3285-la-tensegrite-labiotensegrite-et-l-osteopathie

En réalité ce concept n’a rien de nouveau, la nature y a pensé bien avant nos architectes, des milliards d’années auparavant ! Notre prise de conscience vis-à-vis de cet agencement va venir révolutionner la biologie.

« Le concept de tenségrité appliqué aux systèmes vivants est venu alors non seulement nous en montrer la réalité scientifique, mais surtout en élargir magnifiquement le champ, démontrant indiscutablement l’importance fonctionnelle primordiale du réseau des éléments élastiques sous tension, qui sous-tendent les éléments rigides. » Ostéo’Evolution

En effet les os, ligaments, muscles composants un corps fonctionnent exactement de la même manière que le décrivent les architectes. Comme le relève de manière juste MAHE Yohann dans son mémoire « L’élasticité tissulaire se présente donc comme l’attribut principal permettant au corps de préserver son intégrité. Une structure possédant ces caractéristiques d’étirements et de rétractions réversibles est présente dans l’organisme et semble être l’instigatrice de cet équilibre corporel : Le fascia. »

A présent regardez la représentation du système de tenségrité de la jambe ci-dessous. Que se passerait-il si vous veniez appuyer votre doigt sur une de ces cordes ? Globalement : Les os y étant accrochés se verraient déplacer du côté de la tension. Les cordes du cotés opposé à la pression se tendraient d’autant plus, celles situées plus haut que votre doigt s’abaisseraient tandis que celles en dessous remonteraient. Cependant vous n’avez là de représenté que le système de la jambe.

Imaginez maintenant toutes les cordes solidement attachées au bassin. Du bassin aux épaules. Des épaules au cou, puis à la tête. Maintenant que vous avez en image le corps tout entier représenté dans un système tensègre fait d’os rigides et de cordes souples, revenez à la pression que vous exercée avec votre doigt sur la corde de la jambe. Jusqu’où les modifications engendrées par votre appui remonteraient-elles ?

Vous y êtes. Vous l’avez saisi. Le principe de tenségrité, c’est ça. Il permet de saisir que le moindre déséquilibre corporel, issu d’un choc, d’une malposition, d’une contracture, s’il n’est pas rapidement remis en place, aura un impact énorme sur la structure toute entière d’un corps. Mais cette notion d’intégrité et de tenségrité corporelle ne s’arrête pas là. Car comme nous le savons déjà, une lésion physique quelle qu’elle soit peut aller jusqu’à perturber le psychisme d’un être. Redonner à un corps toute son intégrité d’origine, c’est recréer un système tensègre et équilibré suivant le rythme de l’homéostasie

Voir en ligne : L’osteo’pattes N°7


Notez cet article
0 vote



UFEOA

Articles de cet auteur




Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 9 / 907082

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.9 + AHUNTSIC