L’Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie

Poster un message

En réponse à :

Fondements ...

dimanche 4 janvier 2015

Si nous tenons à respecter un des fondements de l’ostéopathie, la globalité, il faut bien accepter de nous échapper du domaine strictement objectif, pour nous intéresser à ces autres parties composant un être humain, quels que soient les noms qu’on leur donne et la manière dont nous les concevons.

Évidemment, une telle démarche nous place immédiatement au banc de la science, en tous cas de la science telle qu’elle se vit aujourd’hui. Et notre soif de reconnaissance devient alors un obstacle majeur à notre évolution en tant qu’ostéopathe. Afin d’obtenir une reconnaissance il nous a fallu "mettre sous le boisseau" ce que nous devrions être réellement, selon les concepts stilliens pour être ostéopathes. Nous nous sommes rétrécis pour ne plus penser que matière, objectif, mesure, etc ... Nous sommes aujourd’hui "reconnus", en tous cas nous avons un statut. Mais à quel prix ?

De ce jeu, l’ostéopathie sort bien rétrécie, je dirai même émasculée. Et si nous continuons, après avoir perdu notre sexe, nous perdrons aussi notre âme. Ce n’est pas parce que la science est malade ou plus exactement parce que les humains sont malades de la science que nous devons suivre la même piste.

- Pierre Tricot, Laurent Gaisnon
- Société des ostéopathes de l’ouest.
- 7 mars 2009
- Cité dans "Les Chants Morphogéniques", François Cabanis.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 1437441

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       
Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.2.9 + AHUNTSIC