Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie

Poster un message

En réponse à :

Approche quantique du toucher

Dr Patrick JOUHAUD, Ostéopathe D.O.
samedi 27 août 2022 par Dr Patrick Jouhaud

Approche quantique du toucher

Dr Patrick JOUHAUD, Ostéopathe D.O.

Embryosteo ©

L’approche quantique du toucher ostéopathique nous oriente vers une perception du champ de conscience. Cela impose de changer notre façon d’écouter avec les mains.

Il n’y a pas de marées, mais des informations. Elles sont perçues par nos organes sensoriels. C’est pourquoi il est nécessaire d’accepter qu’elles puissent être visuelles, auditives, ou autres. C’est pourquoi il est important de les explorer et les intégrer à notre
compréhension, autant analytique qu’intuitive.

Au niveau du subconscient, le patient découvre ce que nous faisons et nous connait autant que nous le connaissons. Cette interface crée une sorte de cohérence électromagnétique qui devient un lieu de travail. Ce lieu n’a pas de loi causale ni de localisation prévisible.
D’un côté, la conscience crée une forme, le corps vivant, animée de mouvements.
De l’autre, le subconscient connecte à une sorte de conscience universelle, intemporelle, appelée non-localité en physique quantique, découverte par Plancke.
Le chemin vers cette interface impose d’être au neutre, et une fois sur place, le neutre devient un équilibre dynamique. Il s’agit d’une sorte d’immobilité animée de mouvements constants, constamment différents, imprévisibles et imprédictibles. Ces mouvements sont le mouvement fondamental de croissance véhiculé par les champs métaboliques.
Je l’ai nommé « respiration protoplasmique ».
Les champs métaboliques sont en quelque sorte des « mouvements captures » décrits par les enseignements et les travaux de chercheurs en embryologie. L’attention doit en tenir compte et en même temps ne pas s’y focaliser.
La main doit élargir sa perception du toucher à celle des autres organes sensoriels et à la proprioception. Il s’agit d’utiliser nos sens sur une voie jusqu’alors inexplorée. Tout devient son, image, odeur, souvenir, etc…, et toutes les informations se rassemblent entre les mains et dans notre corps, puis se dirigent vers la recherche d’une entropie fonctionnelle.

L’entropie correspond à un état de désorganisation des systèmes physiques et biologiques.
L’entropie est en équilibre permanent avec la néguentropie, considérée comme un facteur d’organisation de ces mêmes systèmes.
L’approche quantique du toucher est la conscience du toucher liquidien. Ce qui est perçu par les mains est la capacité maximale d’adaptation de l’organisme vivant, appelée « santé ». En cas de rupture d’équilibre entre ordre et chaos, l’ensemble dysfonctionne, et l’immobilité dynamique n’est pas perçue. Il y a dès lors perte de cohérence fonctionnelle.

Lorsqu’il est au coeur de telles perceptions, le thérapeute ne doit rien attendre, n’avoir aucune intention. Tel un contemplatif, il observe simplement tout en gardant sa vigilance sur sa propre respiration.
Une action thérapeutique s’initie dans cet espace, guidée par l’intention des tissus du patient qui prends appuis sur le neutre du praticien.
Être omniprésent comme l’espace, stable et en paix, profondément immobile et ancré sur sa respiration, sont les états de cet observateur. A cet instant, il prend conscience qu’il est lui-même observé. Comme au sommet d’une montagne au soleil levant, apparait l’émergence fondamentale issue du vide, force créatrice de la première cellule, la puissance de la vie.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 1879869

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       
Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.2.16 + AHUNTSIC