L’Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie

Poster un message

En réponse à :

Ostéopathie et Infection

Mémoire de fin d’étude d’Ostéopathie par Lafon Benjamin
lundi 10 janvier 2022 par Lafon Benjamin

Tout commence lorsque j’assiste à nos premiers cours. Rapidement, en 1er année, nous abordons les sciences telles que l’anatomie, la physiologie, la biochimie, et bien d’autres, quand soudain, viennent les cours de “Concept Ostéopathique”.

Durant ces cours, j’en apprends plus sur l’histoire, la philosophie et la situation de l’ostéopathie et j’étais loin d’imaginer qu’il y avait une telle profondeur quant à la réflexion d’Andrew Taylor Still. Pour aller plus loin, je commence à m’intéresser aux différents écrits et en effet, à ses débuts, l’ostéopathie s’adressait aux situations critiques et était une réponse face aux maladies qui tuent en masse : les maladies infectieuses.

Nous connaissons tous cette expérience fondatrice en 1874, où Still traite une petit garçon atteint de dysenterie et s’entend dire par sa mère, le lendemain, que l’enfant est guéri [1] [2]. Cette expérience aura permis à STILL une autre forme de raisonnement face à l’impuissance de la médecine moderne et des traitements et lui permit de sauver 14 autres enfants d’une issue fatale. La fièvre ainsi que les autres symptômes associés n’étant que des effets produits par des causes primaires structurelles ; ainsi on assiste à la naissance du concept ostéopathique.

Après lecture de ces ouvrages et durant mon cursus, j’ai pu remarquer qu’à l’heure actuelle, l’approche ostéopathique de l’état infectieux avait été peu abordée, voire abandonnée.

C’est pourquoi je me suis intéressé à cette approche en me questionnant sur :

“Quel apport la pratique ostéopathique peut proposer en situation infectieuse, tout en respectant les contraintes des décrets ?”

Durant notre travail, la première difficulté ne fut pas de trouver, mais, de faire venir des patients en situation infectieuse au sein de l’ Unité Clinique Ostéopathique.

Nous nous sommes donc tournés vers un suivi régulier mensuel d’un patient atteint de la Maladie de Parkinson. En effet, de nombreuses études déterminent l’hypothèse que son apparition serait dû à un désordre métabolique, ce qui nous a permis d’intégrer notre sujet à cette étude. [3] [4] [5]

Nous avons aussi intégré une patiente atteinte de COVID-19 long.

Suite à cela, nous avons déterminé un certain nombre d’outils [6] nous permettant de mesurer et d’évaluer la symptomatologie concernant la pathologie, mais aussi sur le ressenti général et la modification des signes d’inconfort dû à celle-ci, et intégrer la Technique à Pompe Lymphatique décrit par Lisa HODGE D.O. [7] [8] [9] à notre consultation comme il nous est enseigné au sein de l’école.

Cela a permis de conforter l’hypothèse d’un bénéfice apporté par l’ostéopathie associé à une Technique à Pompe Lymphatique sur la prise en charge de pathologie infectieuse. Nous avons pu observer une réduction, voir une disparition de la symptomatologie mais aussi une amélioration de la qualité de vie de nos sujets.

Lafon Benjamin
Ostéopathe D.O.
www.delcour-osteo.com


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 1640838

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       
Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.2.12 + AHUNTSIC