L’Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie

Poster un message

En réponse à :

Ostéopathie dans un plan sanitaire d’élevage ?

Demande d’avis au conseil national de l’ordre des vétérinaires

samedi 20 février 2021 par Ostéo4pattes-SDO

Demande d’avis au CROV des pays de la Loire afin de savoir si une personne, docteur vétérinaire ou personne inscrite au RNA, salariée d’un groupement ou d’un organisme de contrôle laitier titulaire d’un Plan Sanitaire d’Elevage (PSE), peut réaliser des actes ostéopathiques préventifs dans le cadre de son contrat de travail pour les éleveurs adhérents au PSE. Ces actes non curatifs étant définis comme la prise en charge ostéopathique d’un lot d’animaux ne souffrant pas d’affections spécifiques, effectués par exemple en prévention de dystocies ou en prévention de boiteries :

Vous trouverez ci-dessous la réponse donnée par le Conseil national de l’ordre des vétérinaires (CNOV) :

 Avis des Association & Syndicats

Vous trouverez ci-dessous un Post Facebook de l’UFEOA qui approfondit le sujet.

Suite à quelques interrogations soulevées par un courrier en provenance du CROV du Pays de la Loire et en association avec les syndicats professionnels, nous vous adressons ce courrier commun.
Nous espérons qu’il répondra à vos questions 🤓

Belle soirée à tou.te.s ❄
L’équipe de l’UFÉOA 🌿

Communiqué commun du 11 février 2021 :

 L’avis d’un vétérinaire -Ostéopathe D.O.

Il faut différencier dans ce cas le fond : l’ostéopathie a t’elle sa place dans le cadre de la prévention de pathologies dans le troupeau ? Et la forme, comment le faire dans le cadre légal ?

A la première question contrairement à ce qu’affirme le conseil national de l’ordre, je réponds OUI, trois fois OUI, bien sûr .... Pour cela, vous pouvez consulter des articles ou mémoires faits sur le sujet : Chaleurs infertiles chez la vache laitière multipare : étude préalable de l’incidence d’une séance d’ostéopathie sur la fertilité d’un lot de Prim Holstein, Suivi Ostéopathique de 4 groupes d’agnelles, 111 - Dépêche de Juillet 2015*, et d’autres en accès abonnés. Car il est bien évident que de rééquilibrer ostéopathiquement un lot d’animaux dans un élevage permet de meilleurs résultats et la lecture des dysfonctions permet de s’orienter plus rapidement dans les problèmes de tenue d’élevage et de les résoudre.

A la deuxième question, est ce que c’est possible dans le cadre d’un PSE ? Légalement non, puisque seuls certains actes et types de médicaments explicitement listés peuvent être conduits dans ce cadre ... l’ostéopathie n’en fait pas partie, elle doit donc être faite dans ce cas dans un cadre libéral.

Mais la deuxième question a une réponse annexe et importante. Si la loi est mal faite, et ne correspond pas à la logique, changez la.... C’est ainsi que l’ostéopathie mal gérée par les médecins et les vétérinaires a du se glisser dans la loi au forceps pour voir naître des ostéopathes exclusifs. Ce n’est pas très vieux ...vous vous souvenez ?

Nous sommes dans le même cas : notre expérience clinique nous dit qu’il est intéressant de faire de l’ostéopathie par lots dans les élevages, alors un jour, il faudra bien qu’elle rentre dans les possibilités d’un PSE. A moins que vétérinaires et ostéopathes animaliers ne s’emparent vraiment de la problématique et que le cadre libéral suffise, ce qui n’est clairement pas le cas maintenant.

Patrick CHENE


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 1362502

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       
Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.2.8 + AHUNTSIC