L’Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie

Poster un message

En réponse à :

Osteo4pattes-SDO N°53 (papier)

mardi 8 octobre 2019 par Ostéo4pattes-Vetosteo

 Présentation :

Vous avez maintenant chaque mois la parution d’un PDf, gratuit, pour tous, qui est une mini-revue, centrée sur les news, les événements et les nouvelles publications sur le site. Ainsi pour ce trimestre vous pouvez les consulter à partir de ces articles :

- News Osteo4pattes-SDO N°53ABC

La version papier affranchie de ce rôle ne collecte que des articles de réflexions, des articles à contenus techniques, historiques, philosophiques, ou des cas cliniques.

 Editorial :

Ne bougez pas les choses. Laissez les choses vous bouger. » (dicton Gwitchin)

"Au détour d’une pause café, je me retrouve prise au milieu d’une tempête, une nouvelle explosion.
« Si rien ne change, cette fois j’envoie vraiment tout valser ! » Touchée par ce que je crois sérieux, je réagis enfin et finis par proposer ma participation : ce mois-ci et désormais je jouerai les petites mains pour mettre en page cette Revue.
Je ne suis pas ostéopathe, mais vous observe depuis quelques années… et ce nouveau numéro qui glisse entre mes doigts … me questionne et me replonge étrangement dans mes propres études, en droit public sanitaire et social… un Sourire malicieux de la Vie : de ces études, c’est assurément l’Histoire du Droit et de ces pères fondateurs, toutes les définitions imbuvables en apparence, si riches de sens et porteuses de larges apprentissages qui m’ont le plus appris sur l’usage du Droit, ses rouages, son Art. Apprendre un texte de loi actuel par cœur n’est utile que l’espace d’un court - très court - instant (le temps est relatif, mais dans notre humanité ici, il file !). Bien comprendre et ressentir ce qui l’a fait naître depuis ses toutes premières origines amène une facilité de jeu, d’applications et d’exceptions, bien plus à même de s’adapter au Vivant auprès duquel il tente d’agir… les plus agiles le savent, ceux qui durent dans le métier et le font grandir.
Je m’amuse de voir à quel point le Monde de l’Ostéopathie semble bel et bien aujourd’hui à l’image de notre monde judiciaire et plus largement de notre société humaine : éloigné de ses racines il perd peu à peu toute cohérence, toute cohésion, un éparpillement sans nom qui réjouit peut-être quelques détracteurs et qui tient encore grâce aux « vieux piliers », fatigués sûrement mais pourtant bien présents.
Sans véritable question de Vieux ou pas, d’Anciens et Monde moderne, je vous souhaite dans cette volonté des uns et des autres de créer de nouvelles images à l’Ostéopathie plus convenables à leur dimension de Vie, de profiter aussi de ce qui existe déjà, de vous laisser redécouvrir, toucher par ce qui était au Commencement, par le travail déjà accompli. Pour en capter l’Essence, les ressorts fondamentaux qui permettent d’aiguiser son propre maniement de cet Art, cette Science. S’imprégner dans ces racines c’est aussi gagner en rapidité pour se développer, se déployer autrement.
Vous détenez un métier au potentiel encore in(dé)fini véritablement. Que votre soif de l’excercer soit une soif de l’explorer… toucher, relier des réalités vivantes, percevoir les ponts Homme-Animal-Nature, … nourrir votre curiosité pour accéder à des espaces du Corps, des Corps insoupçonnés et vous permettre de prendre Soin « comme par enchantement », et en Vérité.
Dans ce numéro finalement peu d’articles d’ « Ostéo animaliers ». Certains pourraient s’en agacer de ne pouvoir pas y lire « ce qui les intéressent, les concernent ». D’autres pourraient râler de dénombrer si peu d’auteurs et de publications. Pour ma part, mon œil de petite souris s’en réjouit ! Eh bien oui ! Soigner un Cheval ou un Chien sans s’intéresser de près au fonctionnement de son Humain et vice et versa, croire que tout est relié sauf en Ostéopathie me semble une idée bien désuète ! Et je vous félicite de la modernité de cette Revue capable de voir large et grand !
Pour l’heure mon ostéopathe à chevaux ayant fort bien rééquilibré mon corps si douloureux, je souhaite vivement que cette Revue, bien au-delà des jeux de personnalités et petits tours farceurs de nos Egos, puisse longtemps encore mettre son grain de sel, vous bouger, même un tout petit peu et l’air de rien, pour vous donner l’envie de participer à une Ostéopathie qui reste au service du Vivant…"

- ValéRie
- vferrand31 chez gmail.com

 Sommaire :

- Le Charmide de Platon
- Le métier de journaliste, ça s’apprend
- On vous explique : le fulcrum
- De la définition de l’Ostéopathie
- Bilan carbone et social de l’ostéopathie ...*
- Pour une vision ostéopathique de l’Humanité, et plus...
- C’est Viscéral...*
- Que faire avec un récit des origines ?
- Reconsidérer le centrage sur le patient en ostéopathie
- L’os est du Fascia
- L’Ostéopathie di-Still-ée
- Théorie vertébrale du crâne

Un numéro de 80 pages de lecture originale sur l’ostéopathie, les ostéopathies.

De petit pas en petit pas, cela fait 16 ans que ce réseau perdure et l’équipe espère que tout cela vous aide dans votre réflexion et votre pratique.

 Abonnement :

RDV sur l’article catalogue pour vous abonner si vous ne l’êtes pas (s’abonner à la revue mais encore mieux, s’abonner en soutien) :

- Catalogue de l’Ostéo4pattes


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 981065

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.11 + AHUNTSIC