L’Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie

Poster un message

En réponse à :

Orwell est partout, Huxley est nulle part.

mercredi 5 juin 2019 par Docteurdu16

1984 est le roman à la mode.

Tout le monde cite Orwell dont le roman est paru en 1947.

Il suffit de regarder autour de soi pour constater que les mensonges d’Etat font flores, que les mensonges journalistiques sont légion, que les mensonges politiques s’accumulent.

La novlangue montrée du doigt par Orwell est dénoncée par tous. Et ce qui rend la novlangue, novlangue d’elle-même, c’est que tout le monde, en parcourant le spectre des idées depuis l’extrême-droite jusqu’à l’extrême-gauche, la dénonce chez les autres.

La novlangue, c’est les autres.

1984 est cité par tous comme une prophétie politique. Une prophétie politique en train de se réaliser.

Les pourfendeurs de la novlangue oublient qui était Orwell, ses idées, ses combats, ses adversaires. L’extrême-droite, la droite, la gauche, l’extrême-gauche s’en remettent à lui en omettant de dire que face à lui ils seraient balayés.

Il est vrai que la société de surveillance imaginée par Orwell est à l’œuvre un peu partout dans ce monde globalisé où de l’est à l’ouest, du nord au sud, l’horizon est dégagé pour le capitalisme néo-libéral triomphant qui est devenu la civilisation-monde.

Big brother is watching you.

Nul doute que Georges Orwell, s’il publiait son livre aujourd’hui, serait traité de complotiste.

Le capitalisme néo-libéral est désormais considéré comme le régime naturel qui doit régner sur la planète.

"Il est plus facile d’imaginer la fin du monde que d’imaginer la fin du capitalisme" a dit Slavoj Zizek.

Et dans ces Jeux olympiques du capitalisme néo-libéral, le modèle le plus orwellien, c’est la Chine.

La Chine a réussi en peu de temps à allier le totalitarisme stalino-communiste au néolibéralisme le plus débridé : Big brother, la novlangue, le parti unique et le règne du profit.

On a en revanche bien oublié Le meilleur des mondes (The brave new world) qui est paru en 1932.

Aldous Huxley est peu mis en avant mais il a pourtant proposé une prophétie biologique qui est presque déjà réalisée.

Les trois grandes idées de Huxley dans son roman sont : l’administration à tous d’un remède unique pour être heureux, le fameux soma ; la fin de la reproduction sexuée (et de la viviparité) ; un système de classes/castes sociales fondé sur la génétique.

Il y a bien d’autres choses dans ce roman où la réflexion philosophique est plus forte que la qualité narrative.

Dans ce monde complètement unifié il existe un gouvernement mondial (le rêve actuel des experts climatologues de l’anthropocène), l’enseignement est assuré aux enfants pendant leur sommeil, les sexes sont égaux, la sexualité est libre, la consommation est le but principal de la vie, les bébés sont produits à la chaîne selon les principes du fordisme, et cetera..

Les analogies de cette prophétie avec la médecine d’aujourd’hui sont légion : on promet à tous un monde sans douleurs, un monde sans cancers, on fait miroiter le trans humanisme (une existence augmentée) et tout cela est rendu possible en consommant du soin, en dépistant, en prévenant, en traitant, en chronicisant, et cœtera. Avec le totalitarisme orwellien en prime : le partage des data.

Le roman d’Huxley a été rattrapé par la réalité : le néolibéralisme a mis à son agenda la lutte contre l’entropie (la néguentropie), un programme effarant que l’on retrouve dans un rapport de l’OCDE publié en 2009, La Bioéconomie à l’horizon 2030. Quel programme d’action ?, qui propose, pour échapper au deuxième principe de la thermodynamique, d’utiliser le corps humain ou plutôt les êtres vivants comme énergie renouvelable (voir ICI) !

Ainsi, Huxley a-t-il été plus prophétique que Orwell.

Norbert Bensaïd, cité par Jean Daniel dans Les miens (2009) disait ceci : "Le totalitarisme n’aura pas créé un homme nouveau. Le biologisme, oui... Les peuples sont prêts, comme l’avait annoncé le Grand Inquisiteur de Dostoïevski, à échanger leur liberté contre une promesse de bonheur et de sécurité."


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 867704

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.9 + AHUNTSIC