L’Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie

A propos de décrets...

mardi 16 janvier 2007.

Bonjour,
Je suis vétérinaire et maintenant ostéopathe et aussi consterné....
Depuis 15 ans maintenant ma position privilégiée de vétérinaire & ostéopathe me permet de constater les bénéfices de l’ostéopathie dans le soin de toutes les pathologies...j’ai pu soigner par cette méthode des pathologies chroniques laissées pour compte par mes études antérieures. J’ai pu constater l’économie d’examens complémentaires et de médicaments qu’elle permet. Je le constate sur des animaux mais l’apport est le même sur l’homme. Et pourtant, malgré des textes visant à créer une profession, que l’on pourrait saluer, certains détails me font penser que le progrès est un recul :
- la durée de formation qui redescend à 3 ans, comme un kinésithérapeute comme un infirmier, subordonné à un médecin qui n’a pas appris ce qu’on peut tirer de l’ostéopathie.
- des manipulations interdites sauf sur ordonnance, pourquoi ? mes cours d’ostéopathie on comporté des diagnostics d’exclusion et des principes solides pour référer....
- ne pas enseigner le crânien et le viscéral. Parce que c’est scientifiquement contesté ? Et alors on a donné de l’infusion d’écorce de boulot avant de savoir ce qu’était l’aspirine et...heureusement. Alors que les scientifiques continuent leur travail de recherche au lieu de hurler comme les gardiens du temple et que ceux dont le métier est de soulager se servent de tous les outils qui leur semblent efficaces. Et ne croyez pas que le charlatanisme soit l’apanage d’une profession. Encadrez, c’est normal pour éviter des dérapages, mais ne bridez pas ce qui est une évolution positive.
- A trop vouloir rejeter ce qui n’est pas encore compris on ne fait que repousser hors du cadre ceux qui le pratique et là le danger est effectivement grand...et nous y allons à grand pas.

Tout le monde se réclame du bien du patient, alors je crois que le mieux est de ne pas l’infantiliser et de le laisser choisir a priori la méthode par laquelle il désire être soigné. non ?
La médecine que j’ai apprise serait omnipotente, ce discours n’aurait pas besoin d’être. Mais il y a des pathologies qu’elle ne comprend pas ne sait pas soigner. Et c’est pour en comprendre certaines que j’ai appris avec grand bonheur, ostéopathie, médecine chinoise, homéopathie.

La médecine pour marcher sur deux jambes se doit de regarder ces deux approches apparemment opposées. A quand des équipes pluridisciplinaires ou médecin et ostéo travaillent main dans la main ?

Patrick CHËNE

PS : ma conviction est qu’effectivement les manipulations cervicales sont dangereuses...et inefficaces.....si on les réalise uniquement en structurel et pas avec un peu de musculaire et de fonctionnel et surtout si on ne va pas préparer le corps en enlevant d’abord d’autres dysfonctions y compris viscérales et crâniennes. Et cela même si c’est pratiqué par un médecin.


Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 1265013

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       
Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.2.8 + AHUNTSIC