Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie
Recherchez dans le Site :

Protocole d’étude sur le crânien & la lombalgie

Wagner Rodrigues Martins & all.
 
Créé le : vendredi 1er avril 2016 par Wagner Rodrigues Martins & all.

Dernière modificaton le : mardi 12 mars 2024

Modifications immédiates dans l’activité électro-encéphalographique mesurée chez des individus souffrant de lombalgies chroniques non spécifiques suite à un traitement d’ostéopathie crânienne
Protocole d’un essai croisé, contrôlé, randomisé

Wagner Rodrigues Martins, Leonardo Rios Diniz, Sérgio Thomaz, Marcia Elisabeth Rodrigues, Juscelino Castro Blasczyk, Ricardo Jacó de Oliveira and Ana Clara Bonini-Rocha, Karina Ferreira Lagoa


Wagner Rodrigues Martins, Leonardo Rios Diniz, Sérgio Thomaz, Marcia Elisabeth Rodrigues, Juscelino Castro Blasczyk, Ricardo Jacó de Oliveira and Ana Clara Bonini-Rocha, Karina Ferreira Lagoa
BMC Complementary and Alternative MedicineThe official journal of the International Society for Complementary Medicine Research (ISCMR)201515:223 - DOI : 10.1186/s12906-015-0732-2 - © Martins et al. 2015

Titre original  : Immediate changes in electroencephalography activity in individuals with nonspecific chronic low back pain after cranial osteopathic manipulative treatment : study protocol of a randomized, controlled crossover trial - Numéro d’enregistrement de l’essai : NCT02111382

Le Site de l’Ostéopathie remercie Alain Abehsera pour sa traduction


Résumé

Cadre de l’étude : la médecine ostéopathique est définie comme un système diagnostique et thérapeutique qui a pour objectif le traitement de la mobilité/motilité tissulaires. Elle dispose, pour cela, de différentes approches, selon le tissu impliqué ou visé, qui ont pour nom général : les manipulations ostéopathiques. Parmi celles-ci, les manipulations pratiquées dans la sphère cranienne sont les plus controversées du fait d’un manque de preuves objectives. L’une d’entre elles, la compression du 4e ventricule, a fait l’objet de nombreux essais cliniques. Ces études ont montré que cette technique semble avoir un effet sur les systèmes nerveux central et végétatif, tel la modulation des ondes THM ((Traube-Herring-Mayer), ou des modifications de l’activité électrique corticale. Sur une population de sujets souffrant de lombalgie chronique, les auteurs font l’hypothèse que la compression du 4e ventricule est susceptible de modifier, par un effet de sensibilisation des voies centrales, la fréquence de pointe alpha (par une mesure EEG), et par là, entraîner une détente des sujets à l’état de veille.

Méthode : Un essai randomisé, contrôlé, croisé, avec évaluation aveugle a été conçu pour tester cette hypothèse. 81 participants seront répartis dans trois groupes de traitement, avec une semaine de pause. Groupe I : compression du 4e ventricule, Groupe II : compression simulée du 4e ventricule, Groupe III : contrôle (aucune intervention).
La mesure essentielle portera sur 1) la puissance du signal EEG, 2) les fréquences des pics dominants pour la bande alpha. Tous les participants seront recrutés dans les Consultations Externes du Service de Réhabilitation de l’Hôpital Universitaire de Brasilia, Université de Brasilia. Tous les examens EEG seront pratiqués par un évaluateur aveugle à la répartition.

Discussion : Les auteurs formulent, comme hypothèse, que les patients souffrant de lombalgie chronique attribués au groupe I (compression du 4e ventricule non simulée) verront le débit de leur fréquence alpha se modifier, et en éprouveront une détente physique.
Mots-clefs : Électro-encéphalographie, Lombalgie, Manipulations ostéopathiques




Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 4 / 3060425

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       
Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC