Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie
Recherchez dans le Site :

La fasciatherapie « Méthode Danis Bois »

Nelly DARBOIS
 
Créé le : mardi 4 octobre 2016 par Jean Louis Boutin, Nelly DARBOIS

Dernière modificaton le : vendredi 8 mars 2024

La fasciatherapie « Méthode Danis Bois »
Niveau de preuve d’une pratique de soin non conventionnel

Nelly DARBOIS


Rapport de recherche en vue de l’obtention du Diplôme d’Etat de Masseur-Kinésithérapeute et du Master 1 Mouvement Performance Santé Ingénierie - Année : 2012 - Directeurs de recherche : Mme BERNELLE Stéphanie, Formatrice Cadre de Santé, Ecole de Kinésithérapie du CHU de Grenoble et MR Richard MONVOISIN, Didacticien des sciences, chercheur au Collectif de recherche Transdisciplinaire Esprit Critique & Sciences (CORTECS), Université de Grenoble, associé au Laboratoire Zététique (Université Nice - Sophia Antipolis)

Le Site de l’Ostéopapthie remercie Nelly DARBOIS de l’avoir autorisé à présenter son mémoire


 Remarque préliminaire

Cette étude qui concerne la fasciathérapie a plus d’un intérêt : elle montre qu’aucune étude scientifique à ce jour (2012) n’a encore validée cette pratique, mais surtout elle donne la méthodologie nécessaire pour comprendre en quoi une étude scientifique peut apporter à la pratique et à la théorie d’une méthode de soins. De ce seul point de vue, les ostéopathes ont beaucoup à apprendre en lisant ce mémoire. D’ailleurs l’auteur précise :

Notre but n’est donc pas de condamner la fasciathérapie mais de susciter l’esprit critique à son égard. Quel que soit ce vers quoi se tournent les patients, des pratiques validées par l’EBP ou des soins non conventionnels, il faut que ce soit un choix éclairé, avec toute l’information connue mise à disposition. Le praticien quant à lui ne doit pas oublier le poids des mécanismes psychologiques, des effets contextuels et de la guérison naturelle dans le processus de guérison. Il doit également déployer une grande rigueur dans
l’évaluation de la littérature et de ses prises en charge (p.53).

Il nous reste alors, à nous ostéopathes, à

- N’accepter aucune assertion sans s’interroger au préalable sur sa valeur,
- Refuser toute certitude issue de croyance et toute méfiance systématique
- Poser systématiquement les questions qui, quoi, où, quand, comment, pourquoi !

Rappelons que le conseil national de l’odre des MK a émis un avis défavorable sur la fasciathérapie :

Ces techniques de « fasciathérapie » ne peuvent pas être présentées comme salutaires puisque insuffisamment éprouvées et potentiellement illusoires au sens de l’article R.4321-87 du code de la santé publique (Avis du conseil national de l’ordre du 22 juin 2012 relatif à la « fasciatherapie » - AVIS – CNO n° 2012-03)


 Résumé

Introduction. Les pratiques de soins non conventionnels pouvant être inefficaces voire dangereuses pour la santé physique et mentale des individus se développent toujours plus. L’une d’entre elles, la fasciathérapie, est de plus en plus pratiquée par des kinésithérapeutes.
Objectif. Déterminer la validité scientifique et l’efficacité thérapeutique de la fasciathérapie.
Protocole. Revue de littérature.
Méthode. Nous avons créé des grilles de lecture afin d’analyser chaque document se rapportant à la fasciathérapie, en langue française ou anglaise, paru jusqu’en juin 2011. Tous documents dont le sujet principal n’était pas la fasciathérapie furent exclus. Les bases de données Medline, Cochrane library, PEDro, Hal, Sciencedirect, Scholar Google, Google ont été consultées ainsi que des sites spécifiques à la fasciathérapie.
Résultats. 146 documents ont été présélectionnés ; 60 exclus et 41 sélectionnés. Il n’y a pas de preuve à l’heure actuelle quant à la validité scientifique de la fasciathérapie. Nous ne pouvons donc pas conclure quant à son efficacité thérapeutique. Mais ajouter au panel des kinésithérapeutes une pratique qui ne fait pas la démonstration de son efficacité propre est une prise de risque majeure pour notre discipline.
Conclusion. La fasciathérapie peut paraître efficace chez certains praticiens et patients alors que d’autres facteurs entrent en jeu dans l’éventuelle amélioration des symptômes ; les effets contextuels, la guérison naturelle, certains mécanismes psychologiques... En cela le kinésithérapeute doit impérativement exercer son esprit critique vis-à-vis de la littérature scientifique et des pratiques de soins non conventionnels.
Mots clés : fasciathérapie, médecine fondée sur les faits, validité scientifique, efficacité thérapeutique, soins non conventionnels


Lire ou télécharger le travail de recherche de Nelly DARBOIS


 Abstract

Introduction. Alternative health care could be ineffective or harmful to our physical and mental health always grow more. One of them, asciatherapy, use is increasingly by physiotherapists.
Objective. To determine the scientific validity and the therapeutic efficacy of fasciatherapy.
Protocol. Systematic review.
Method. We have created reading grids to analyze each document relating to fasciatherapy, being in French or English language an published until June 2011. All documents which the main subject is not fasciatherapy were excluded. Medline, Cochrane library, PEDro, Hal, Sciencedirect, Scholar Google and Google databases
and fasciatherapy specific websites have been consulted. 
Results. 146 documents were preselected : 60 excluded and 41 selected. There is no evidence at present concerning the fasciatherapy scientific validity. Therefore we cannot conclude on its therapeutic efficacy.
Conclusion. Fasciatherapy may seems efficient to practitioners and patients while other factors may improve symptoms. The physiotherapist absolutely must be exercised his critical thinking about the scientific literature and alternative health care.
Key words : fasciatherapy, Evidence-Based Medicine, scientific validity, therapeutic efficacy, alternative health care.


 Introduction

Depuis une dizaine d’années, différents organismes nationaux et internationaux signalent l’ampleur du développement des pratiques de soin non conventionnels, des pratiques non sans risque pour la santé physique et mentale des patients, parfois « porteuses de dérives sectaires » (OMS, 2002 ; JORF, 2009 ; MIVILUDES, 2009). La profession de masseur-kinésithérapeute est concernée par ce type de pratique de par ses nombreuses offres de formation continue (www.fifpl.fr) et son retard en terme de recherche clinique (Cleland, 2006 ; CNOMK, 2010). Il semble crucial que la profession ait un regard critique vis-à-vis de la littérature scientifique et des pratiques de soins non conventionnels afin d’assurer des soins de qualité (CNOMK, 2010).

Parmi ces nombreuses pratiques de soins non conventionnels, la fasciathérapie « méthode Danis Bois » est enseignée exclusivement à des kinésithérapeutes ou des médecins (www.fasciatherapie.com). Cette pratique est relativement répandue et organisée en France et dans le monde (Eschalier, 2010). La fasciathérapie – et non spécifiquement la fasciathérapie MdB - a cependant déjà été citée par la Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires qui signalait à son sujet des « actions litigieuses » (MIVILUDES, 2007, 2012). 

Le but de la fasciathérapie est de « maintenir et/ou restaurer dans le corps l’équilibre des fascias afin de guérir ou soulager de multiples pathologies (Quéré, 2010). La fasciathérapie a fait l’objet a priori d’une seule étude expérimentale publiée (Quéré, 2007). Il n’a pas été possible de mettre en place un protocole expérimental rigoureux permettant de tester un de ses principes fondateurs.

L’objectif de notre étude est donc de déterminer le niveau de preuve de la fasciathérapie ; une étude approfondie de la littérature sur ce sujet peut-elle nous renseigner sur sa validité scientifique et sur son
efficacité thérapeutique ? 


 Table des Matières

Sommaire
Table des matières
DIRECTEURS DE MEMOIRE
REMERCIEMENTS
RÉSUMÉ ET MOTS CLÉS
ABSTRACT AND KEY WORDS
INTRODUCTION
CADRE THÉORIQUE
1. Les pratiques de soins non conventionnels
 1.a Définition
 1.b Caractéristiques
 1.c En développement croissant
 1.d Enjeu financier
 1.e La profession de masseur-kinésithérapeute concernée
2. Aspects organisationnels de la fasciathérapie
 2.a Formation
 2.b Implantation croissante en France et dans le monde
 2.c Reconnaissance dans le monde du soin en France
 2.d Risque de dérives de type sectaire ?
3 . La fasciatherapie et pulsologie méthode Danis Bois
 3.a Conception de la maladie
 3.b Rôle primordial des fascias et mode d’action
 3.c Indications
4. Aspects scientifiques de la fasciathérapie
 4.a Contexte d’apparition
 4.b Parutions et publications
 4.c Une volonté et une nécessité de développement des recherches
5. Étude expérimentale de la fasciathérapie
 5.a Présentation du protocole initial
 5.b Difficultés rencontrées avec les fasciathérapeutes
 5.c Caractéristiques des pratiques de soins non-conventionnels avancées
6 . Problématique et hypothèse
MÉTHODE
1. Élaboration d’une grille de lecture
 1.a Création
 1.b Pré-test
2. Constitution du corpus
 2.a Sources d’information
 2.b Critères de sélection des documents
 2.c Sélection des documents
3. Analyse des documents
4. Présentation des résultats.
RÉSULTATS
1. Sélection des documents
2. Statistiques descriptives
 2.a Description générale du corpus
 2.b Origine de l’information du corpus
 2.c Validité externe du corpus
 2.d Validité interne du corpus
 2.e Pertinence clinique du corpus
3. Analyse des résultats
 3.a Documents sélectionnés3
 3.b Description générale
 3.c Origine de l’information
 3.d Validité externe
 3.e Validité interne
 3.f Pertinence clinique
DISCUSSION
1. Validité scientifique et efficacité thérapeutique de la fasciathérapie
2. Validité et efficacité « populaire » de la fasciathérapie : les raisons d’une croyance
 2.a Les différents facteurs influant sur la santé d’un individu-
 L’évolution naturelle de la maladie
 Les effets contextuels
 2.b Les raisons et mécanismes des croyances en santé
 Les raisons socioculturelles
 Les mécanismes psychologiques
3.Limites du mémoire et de la pratique basée sur les preuves
 3.a Limites du mémoire
 3.b Limites de l’EBP
 Limites générales
 Limites spécifiques à la kinésithérapie
 Limites des pratiques de soins considérées comme conventionnels
4. Intérêt du développement de l’esprit critique dans le milieu de la kinésithérapie
CONCLUSION
RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
ANNEXES
DOCUMENTS
Table des tableaux
Table des figures



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 14 / 3109920

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       
Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC