Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie
Recherchez dans le Site :

Toucher manuel de relation sur le mode du Sensible et Intelligence sensorielle

Hélène Bourhis
 
Créé le : lundi 28 juillet 2014 par Hélène Bourhis

Dernière modificaton le : vendredi 8 mars 2024

Toucher manuel de relation sur le mode du Sensible et Intelligence sensorielle

Hélène Bourhis


Recherche qualitative auprès d’une population de somato-psychopédagogues.

Thèse de Doctorat dirigée par Jean-Louis Le Grand
Soutenue le 6 Juillet 2012
Jury : Pierre André Dupuis - Franz Baro - Salvato Trigo - Ève Berger - Jean Louis Le Grand


 Introduction générale

Ma recherche doctorale s’inscrit dans le laboratoire EXPERICE de l’université Paris 8 et j’ai le souci de situer mon projet dans le courant de la « formation tout au long de la vie ». La nature de l’interrogation qui traverse ma thèse concerne en effet la formation des adultes dans son approche empirique, expérientielle et réflexive, mettant en jeu un ensemble de processus perceptifs, cognitifs et relationnels mobilisés dans une tâche professionnelle.
Cette recherche est une étape dans une longue trajectoire personnelle et professionnelle où le corps et l’intelligence que je considérais comme deux entités séparées se sont progressivement retrouvées. Son projet s’est donné au fil de vingt quatre années d’expérience en tant que responsable de formation au sein de Point d’Appui, où des professionnels de secteurs de la santé, de l’éducation, de la psychologie, des sciences humaines et des arts viennent acquérir les compétences de praticien en somato-psychopédagogie. La somato-psychopédagogie est une approche d’accompagnement de la personne dont l’action participe à développer les capacités perceptives et expressives, ainsi qu’à relancer les processus d’apprentissage et de réflexion chez des sujets en situation de changement ou d’adaptation difficile à une situation de vie personnelle ou professionnelle.
L’approche de la somato-psychopédagogie a pour particularité de placer le corps et ses ressources au cœur de la relation d’aide, à travers quatre instruments pratiques : le toucher manuel de relation, le mouvement gestuel, l’introspection sensorielle et l’entretien verbal (1). Parmi eux, le toucher manuel de relation, et l’apprentissage qu’en font les stagiaires qui viennent s’y former, ont été à l’origine du questionnement qui anime cette thèse. En effet, mes années d’expérience de formatrice en somato-psychopédagogie m’ont montré qu’au contact de l’apprentissage du toucher manuel de relation sur le mode du Sensible se déployait une forme d’intelligence sensorielle spécifique, tant dans la nature des informations qu’elle prend en compte que dans les modalités de saisie et de traitement de ces informations, ou encore dans la posture des sujets chez lesquels elle se déploie. Cet objet de recherche ne s’est pas donné d’emblée, il m’a fallu pour le construire questionner mes convictions et/ou hypothèses en lien avec mon projet en m’appuyant sur mon expérience et sur les connaissances théoriques et pratiques. Cette dynamique introspective m’a conduite à la conviction que le toucher propre à la somato-psychopédagogie convoquait une activité réflexive immédiate, interne et spontanée, et que cette dernière devait nécessairement se déployer sous l’autorité d’une intelligence.

C’est cette conviction que j’ai voulu soumettre à l’épreuve de la recherche qualitative, en formulant de la manière suivante la question centrale qui sous-tend cette thèse : En quoi les ressources perceptives, cognitives et relationnelles mises à l’œuvre dans le toucher manuel de relation sur le mode du Sensible mobilisent-elles une forme d’intelligence sensorielle ?

Sur le plan théorique, le toucher manuel de relation s’inscrit dans un paradigme qui existe dans le champ de la relation d’aide, et fera donc à ce titre l’objet d’un développement conceptuel spécifique. Cependant, le toucher dont il s’agira dans cette thèse présente la particularité d’inclure la dimension spécifique du « Sensible » (Bois, 2001, 2006, 2007 ; Bois, Humpich, 2006 ; Bois, Austry, 2007 ; Berger, Bois, 2008), qui fonde l’originalité des pratiques sociales qui l’appliquent dans leurs modalités d’intervention. Le concept de « Sensible », introduit par D. Bois, désigne une modalité perceptive par laquelle la personne accède à sa vie subjective corporelle et à l’émergence de sens qui se donne au cœur de cette relation : « il s’agit de la modalité perceptive elle-même par laquelle le sujet peut accéder aux messages ainsi délivrés dans et par son corps. » (Berger, Bois, 2008, p. 97). Reprenant les propos de D. Bois, R. Barbier décrit ainsi le Sensible : « Cet état d’être est de l’ordre d’un processus vécu et producteur de sens, lieu d’articulation entre pensée et perception. » (Barbier, 2009, p. 11). Le « S » majuscule souligne la vision innovante de la donnée du Sensible et la rupture avec son acception traditionnelle : « l’équipe du Cerap s’est peu à peu orientée vers le choix de l’écrire avec un S majuscule, espérant ainsi rendre visible la spécificité de cette acception. » (Berger, 2009, p. 18). D. Bois précise également la raison qui justifie l’usage du « S » Majuscule : « je souhaite revenir sur la distinction que nous avons faite entre la perception du Sensible qui est orientée vers l’intériorité du corps vivant et la perception sensible qui se rapporte aux cinq sens habituels. Pour éviter la confusion entre ces deux modalités perceptives, nous avons pris soin d’ajouter un S majuscule au terme ‘Sensible’ pour définir la ‘noblesse’ du vécu qui se donne au cœur de la perception de soi, ou de la vie en soi. » (Bois, 2012, site personnel). La polysémie du terme « sensible » m’a obligée à déployer un certain nombre de figures du sensible dans le champ de la formation afin de mettre en relief la vision du Sensible que je souhaite présenter dans ma recherche.

Nous verrons que le toucher peut lui aussi être entrevu sous plusieurs acceptions, comme sens, comme acte par la médiation de la main (préhension, saisie, reconnaissance, habileté) et comme lieu de relation à soi et à autrui où « le touchant touche le touché » et où « le touchant est touché lui-même » : « Il y a donc, dans le toucher, tact et contact, accueil et réception, acte et ressenti, implication et ouverture. Il y a ce que je touche et qui me touche » (Austry, 2009, p. 147). Le toucher, tel que j’en fais usage dans cette thèse, ne sera pas abordé sous l’angle de l’efficacité sur la santé, mais comme cadre d’expérience qui permet d’actualiser les potentialités d’une forme d’intelligence sollicitant des modalités sensorielles inhabituelles. Mon étude privilégie ainsi la dimension relationnelle sur le mode du Sensible et les enjeux perceptifs et cognitifs en tant qu’indices de la mobilisation d’une intelligence sensorielle.
De nombreuses recherches accordent au corps un rôle fondamental dans la construction et le maintien de l’ancrage identitaire (image de soi, image du corps, schéma corporel, corps représenté), mais peu étudient l’influence du corps dans le déploiement des connaissances, excepté celles qui s’appuient sur la phénoménologie : « Le corps n’exerce pas une fonction de connaissances uniquement dirigée vers l’extérieur, mais est capable de se retourner sur lui-même, de devenir à la fois source et finalité de son exploration, de ses démarches gnosiques. » (Dauliach, 1998, p. 311).

Mon objet de recherche convoquant les habiletés perceptives, cognitives et relationnelles en lien avec la relation corporelle, je questionnerai le champ théorique de l’intelligence et, notamment, les aspects de l’intelligence qui résultent d’une interaction entre le corps et l’esprit et ce, à partir d’horizons divers (neurosciences, biologie, psychologie, philosophie et éducation).
Une vision globale de l’intelligence souligne la distinction entre le substantif « intelligence » (état mental à l’origine de l’action adaptée et pertinente) et l’adjectif « intelligent » (pertinence de la mise en action et manières d’être) qui traduit la présence de facultés, de fonctions et de capacités en acte. L’intelligence est donc à la fois une fonction et une faculté, mais aussi et surtout une capacité de mise en œuvre. Plus précisément, dans le champ très vaste des théories de l’intelligence, celles en lien avec le corps varient selon les disciplines dans lesquelles elles s’inscrivent. En effet, selon que l’on est biologiste, neuroscientifique, psychologue ou philosophe, la vision de l’intelligence du corps diffère. Je propose dans cette recherche de relever les caractéristiques de chacun des points de vue et de dégager les composantes sensorielles mises à l’œuvre dans l’intelligence du corps.
Sur le plan épistémologique et méthodologique, il est clair que le processus de cette recherche a développé chez moi de nouvelles capacités à intégrer des dimensions de mon être et à mettre en œuvre ma créativité, faisant de moi un chercheur en formation. Cependant, l’objectif de ma recherche n’était pas d’instrumentaliser cette transformation pour en faire un objet d’étude central et je ne m’inscris donc pas dans le paradigme de la recherche-formation. Ce qui m’intéresse était avant tout d’accéder, à travers le point de vue de praticiens experts, à une meilleure compréhension de la nature de l’intelligence mobilisée dans le toucher manuel de relation sur le mode du Sensible. Ainsi, c’est sur la base d’une démarche praxéologique que j’ai questionné, analysé et interprété les données qui se dégagent de la pratique réflexive écrite de douze somato-psychopédagogues experts sur leur toucher manuel.

Note 1. Le lecteur qui désire en savoir davantage sur la somato-psychopédagogie peut consulter Bois (2006), Berger (2006), ainsi que les travaux de recherche disponibles sur le site www.cerap.org. Le terme « somato » rattaché à la psychopédagogie souligne le primat du corps dans toutes les opérations éducatives proposées, tandis que le terme « pédagogie » renvoie au caractère formateur et d’accompagnement propre à cette méthode. La dimension « psycho » reflète quant à elle l’activité cognitive et mentale sollicitée dans cette discipline.


 Bibliographie de l’Introduction

Austry, D. & Berger E. (2009). Le chercheur du Sensible : Sa posture entre implication et distanciation. Actes du 2ème colloque international francophone sur les méthodes qualitatives, Lille, juin 2009. In Site Recherches Qualitatives 2009 du Centre Interuniversitaire de Recherche en Education de Lille (EA 4354), www.trigone.univlille1.fr/cifmq2009/ ?/Les-actes-du-colloque

Bois, D. & Austry, D. (2007). Vers l’émergence du paradigme du Sensible. Réciprocités, n°1,6-22.

Barbier, R. (2009). L’écoute sensible du corps profond. In D. Bois, M.-C. Josso & M. Humpich (orgs.), Sujet sensible et renouvellement du moi. Ivry : éditions Point d’Appui, pp. 11- 16.

Berger, E. (2009a). Rapport au corps et création de sens en formation d’adultes : Étude à partir du modèle de la somato-psychopédagogie. Thèse de doctorat, sous la direction de Jean Louis Le Grand. Saint Denis : Université Paris 8.

Berger, E. (2009b). Praticiens-chercheurs du Sensible vers une redéfinition de la posture d’implication. In D. Bois, 2001, 2006, 2007 ; Bois, Humpich, 2006 ; Bois, Austry, 2007 ;

Bois, M.-C. Josso & M. Humpich (orgs.), Sujet sensible et renouvellement du moi. Ivry : éditions Point d’Appui, pp. 167-190.

Bois, D. (2001). Le sensible et le mouvement. Ivry : éditions Point d’Appui.

Bois, D. (2006). Le moi renouvelé. Ivry sur Seine : éditions Point d’Appui.

Bois, D. (2007). Le corps sensible et la transformation des représentations chez l’adulte : Vers un accompagnement perceptivo-cognitif à médiation du corps sensible. Thèse de doctorat européen, sous la direction d’Antonio Morales et d’Isabel Lopes Gorriz. Séville : Université de Séville, département didactique et organisation des institutions éducatives.

Bois, D. (2008). Da fasiatherapia à somato-psicopedagogia. Analise biográfica do processo de surgimento de novas disciplinas. In D. Bois, M.-C. Josso & M. Humpich (orgs.), O Sujeito sensível é renovação do eu, as contribuições da Fasciatarapia e da somato-psicopedagogia. Centro universitário de São Camilo do Brasil : Edições Paulus, pp. 43-73.

Dauliach, C. (1998). Expression et onto-anthropologie chez Merleau-Ponty. In Merleau-Ponty, Notes de cours sur L’origine de la géométrie de Husserl, suivi de Recherches sur la phénoménologie de Merleau-Ponty. Paris : PUF, pp. 305-330. 

Le Site de l’Ostéopathie remercie Hélène Bourhis de l’avoir autorisé à publier ces éléments de sa thèse.


 Table des matières

Introduction générale
PREMIERE PARTIE : CHAMP THEORIQUE ET PRATIQUE
Chapitre 1 : Problématique
1.1 Pertinence personnelle
 - Cheminement du toucher technique vers le toucher manuel de relation
 - Difficultés d’apprentissage du toucher relationnel, stratégie de résolution et premiers questionnement autour de l’intelligence sollicitée
 - Difficultés d’apprentissage de la posture relationnelle de neutralité active et stratégie de résolution
 - Difficultés d’apprentissage de la relation sur le mode de la réciprocité et stratégie de résolution
 - Questionnement autour de la découverte expérientielle d’une intelligence sensorielle
1.2 Pertinence professionnelle et sociale
1.3 Pertinence scientifique
1.4 Question et objectifs de recherche
Chapitre 2 : Mouvement théorique
Introduction générale au mouvement de problématisation
2.1 Les différentes figures de l’intelligence
 2.1.1. Premiers repères généraux
 - Le quotient intellectuel
 - L’intelligence dans ses aspects opérationnels
 - Les facteurs biologiques et génétiques
 - La plasticité de l’intelligence
 - Les intelligences multiples
 - L’intelligence émotionnelle
 2.1.2. L’interaction entre l’intelligence et le corps
 - La vision de la psychologie positive
 - La vision neurophysiologiste
 - La vision performative
 La dimension pré-réflexive et l’activité autonome et spontanée
 Adaptabilité et expressivité authentique
 - La vision philosophique
 Le corps et la pensée chez Descartes
 Le corps et l’esprit chez Spinoza
 Le corps et la conscience de soi chez Maine de Biran
 Le corps et la volonté chez Schopenhauer
 Le corps vivant chez Nietzsche
 Le corps propre chez Merleau-Ponty
 - Bilan et synthèse provisoire
 2.1.3. État des lieux de la donnée du Sensible qui va en faveur de la mobilisation d’une intelligence sensorielle
 - Résultats de la recherche lexicographique dans la thèse de Danis Bois
 La notion d’intelligence sensorielle
 La connaissance immanente
 La pensée spontanée
 Le sens qui se donne
 - Résultats de la recherche lexicographique dans la thèse d’Ève Berger
 La création de sens
 L’intelligibilité du sens
 - Résultats de recherche lexicographique dans le mémoire de master d’Hélène Bourhis
 L’intelligence sensorielle
2.2. La problématique du toucher manuel de relation
 2.2.1. Premiers repères sur le toucher
 2.2.2. Le sens tactile et haptique dans le développement du fœtus et du nourrisson et son évolution chez l’adulte
 - Le toucher chez le fœtus
 - Le toucher chez le nourrisson
 Le toucher haptique vecteur de connaissance
 Le toucher comme vecteur relationnel
 Le toucher vecteur de santé physique et psychique et de croissance
 Le toucher dans la construction du Moi
 - Évolution du toucher chez l’adulte
 2.2.3. Le toucher en philosophie
 2.2.4. La question du toucher manuel de relation
 - Les différents types de toucher
 - Intégration du toucher dans la relation soignante
 - La nature de la relation d’échange convoquée par le toucher manuel dans le soin
 2.2.5. Le toucher manuel de relation en somato-psychopédagogie
 - Genèse du toucher de relation manuel en somato-psychopédagogie
 - Le toucher gnosique et pathique en somato-psychopédagogie
 2.2.6. Les caractéristiques de la modalité relationnelle : empathie, intersubjectivité et réciprocité
 - La relation empathique
 L’empathie sous l’éclairage des neurosciences
 L’empathie sous l’angle de la psychothérapie humaniste
 La relation sous l’angle de l’intersubjectivité
 - Les différentes figures de la réciprocité
2.3. Le champ de la formation, ressources, compétences et la dimension sensible
 - Introduction
 - Préliminaires sur le concept de formation
 2.3.1. La formation tout au long de la vie : une théorie de l’expérience
 - Les expérience actives et passives
 - Discussion autour de l’émergence spontanée d’un sens
 - La dimension quotidienne et extra-quotidienne de l’expérience
 - La dimension immédiate de l’expérience
 2.3.2. La dimension du sensible dans le champ de la formation
 - Références philosophiques sur la donnée du sensible
 - Le sujet sensible en formation
 - La pensée sensible et la sensorialité
 2.3.3. La formation et le développement de compétences et habiletés
 - Premiers repères sur les compétences
 - Développer la pratique réflexive : la pratique réflexive sur le mode de l’écriture descriptive et Sensible
 - Conclusion
Chapitre 3 : Champ pratique
3.1. La mise en contexte de l’apprentissage du toucher manuel de relation sur le mode du Sensible
 3.1.1. Exemple de situation pédagogique : la main effectrice, la main percevante, la main sensible, la main psychotonique
 - 3.1.2. Illustration sous forme de tableaux des sollicitations discriminatives accompagnant la pédagogie du toucher en temps réel de l’action et en différé
 Exercices discriminatifs en temps réel de l’action de toucher
 Exercice de discrimination sollicité par la main effectrice : le « savoir-faire » objectif de l’apprenant
 Exercice de discrimination sollicité par la main percevante : le « savoir-faire » subjectif de l’apprenant
 Exercice de discrimination sollicité par la main Sensible : le « savoir-faire » sur le mode de la réciprocité actuante
 - 3.1.3. Interaction verbale : retour réflexif en différé de l’action
 - 3.1.4. La pratique réflexive sur le mode de l’écriture descriptive et sensible
DEUXIEME PARTIE : POSTURE EPISTEMOLOGIQUE ET METHODOLOGIQUE
Chapitre 1 : Posture épistémologique
1.1. Mise en contexte épistémologique et méthodologique
 1.1.1. Inscription épistémologique
 1.1.2. La posture impliquée
 1.1.3. Le corps comme voie d’accès à une connaissance subjective
1.2. Genèse de la posture du Sensible : neutralité active et distance de proximité
1.3. La posture du Sensible appliquée à ma recherche
Chapitre 2 : Démarche méthodologique
2.1 Introduction à la dynamique de recherche
2.2. Les participants à la recherche
2.3. Le mode de recueil des données : pratique réflexive sur le mode de l’écriture descriptive et sensible
 - 2.3.1. La construction des consignes d’écriture
2.4. Méthode d’analyse des données : approche catégorielle, analyse phénoménologique cas par cas et analyse herméneutique transversale
 - 2.4.1. Approche catégorielle
 Application de l’approche catégorielle à ma recherche
 Élaboration de la grille classificatoire
 Élaboration d’une catégorie émergente
 - 2.4.2 Création d’énoncés phénoménologiques
 Application des énoncés phénoménologiques à ma recherche
 - 2.4.3. Analyse phénoménologique cas par cas (141 pages)
 Organisation générale de la structure de l’analyse phénoménologique
 - 2.4.4. Analyse herméneutique transversale
TROISIEME PARTIE : ANALYSE ET INTERPRETATION DES DONNEES METHODOLOGIQUE
Chapitre 1 : Analyse phénoménologique cas par cas
1.1. Analyse des écrits d’Amandine
1.2. Analyse des écrits de Bastien
1.3. Analyse des écrits de Céline
1.4. Analyse des écrits de Damien
1.5. Analyse des écrits de Thomas
1.6. Analyse des écrits d’Olivia
1.7. Analyse des écrits d’Émile
1.8. Analyse des écrits de Valériane
1.9. Analyse des écrits de Marie
1.10. Analyse des écrits de Julie
1.11. Analyse des écrits d’Héloïse
1.12. Analyse des écrits de Gabrielle
Chapitre 2 : Analyse Herméneutique transversale
2.1. Première période : le rapport au toucher avant la formation en somato-psychopédagogie
2.2. Deuxième période : pendant l’apprentissage du toucher de relation sur le mode du Sensible
 - 2.2.1. Incidence du toucher manuel de relation sur le déploiement de ressources nouvelles
 - 2.2.2. Les difficultés rencontrées dans l’acquisition de nouvelles ressources au contact du toucher manuel de relation sur le mode du Sensible
 Difficultés à accéder à la dimension relationnelle propre au toucher manuel de relation
 Difficultés face au renouvellement de la manière d’être à soi dans la perception et l’action
 - Manque de confiance et de valorisation de soi dans l’action
 - Tendance au contrôle face à la dynamique du « laisser agir »
 - Difficultés d’engagement global physique et psychique nécessaire à l’implication du praticien dans le toucher de relation
 Difficultés face à la mobilisation de ressources attentionnelles mixtes fortement sollicitées dans le toucher manuel de relation
 - Difficultés face à la nécessité de percevoir simultanément des informations locales et globales
 - Difficultés à se percevoir tout en percevant autrui
 - Difficultés à gérer la non prédominance entre l’agir et le « laisser agir »
 Difficultés d’assimilation des informations en provenance d’un univers vivant, mouvant et éphémère
2.3. Troisième période : les formes d’intelligence mobilisées chez le praticien expert dans le toucher manuel de relation sur le mode du Sensible
 - 2.3.1. L’intelligence du corps sous l’éclairage du rapport au Sensible
 Les conditions d’accès à l’intelligence du corps sur le mode du Sensible
 - 2.3.2. L’intelligence perceptive et pré réflexive sur le mode du Sensible
 Les conditions d’accès à l’intelligence perceptive et pré réflexive ou conditions de rapport à l’immédiateté
 Application de l’intelligence perceptive et pré réflexive dans l’action discriminative du toucher manuel de relation
 - 2.3.3. L’intelligence relationnelle sur le mode de la réciprocité
 Les postures qui favorisent l’instauration de la réciprocité dans la relation
 - La posture de neutralité active dans la relation de réciprocité
 - La posture de réciprocité sur le mode de la résonance
 - La posture de simultanéité partagée
 - 2.3.4. Les incidences de l’intelligence du corps sur les autres formes d’intelligence
Chapitre 3 : Synthèse et conclusion
3.1. Synthèse de l’analyse herméneutique transversale et premiers résultats de recherche
 - 3.1.1 Première période : avant la formation
 - 3.1.2. Deuxième période : pendant l’apprentissage du toucher manuel de relation
 - 3.1.3. Troisième période : les formes d’intelligence mobilisées chez le praticien expert du toucher manuel de relation sur le mode du Sensible et les incidences de l’intelligence du corps sur les autres formes d’intelligence
 Les formes d’intelligence mobilisées chez le praticien expert du toucher manuel de relation sur le mode du Sensible
 - l’intelligence du corps
 - L’intelligence perceptive et pré réflexive
 - L’intelligence relationnelle sur le mode de la réciprocité
 Les incidences de l’intelligence du corps sur les autres formes d’intelligence
3.2. Mise en perspective théorique
 - 3.2.1. Courant de la formation et application au toucher manuel de relation
 - 3.2.2. Discussion autour de l’intelligence reliant le corps et l’esprit
 - 3.2.3. Discussion autour des fonctions perceptives et cognitives en lien avec l’intelligence
 - 3.2.4. Intelligence et modalité relationnelle
3.3. Résultats de recherche ciblée sur les ressources, capacités et compétences mobilisées par le toucher manuel de relation sur le mode du Sensible
 - 3.3.1. Le caractère éducable des ressources : une confirmation du statut d’intelligence
 Acquisition de la capacité à instaurer une relation sur le mode de la réciprocité
 Acquisition de la capacité à épouser la posture de neutralité active
 Acquisition de la capacité d’accéder et de traiter l’information immédiate
 - 3.3.2. Réponse à ma question de recherche proprement dite
3.4. Critique de la recherche, limites et perspectives
 - 3.4.1. Critique de la recherche et limites
 - 3.4.2. Perspectives
Bibliographie
Annexe 1 : les 12 pratiques réflexives sur le mode de l’écriture descriptive et sensible (sur CD)
Annexe 2 : les 12 analyses classificatoires (sur CD)
Tableaux :
Tableau 1 - Exemples de sollicitations discriminatives en lien avec la main effectrice
Tableau 2 - Exemples de sollicitation discriminative en lien avec la main percevante
Tableau 3 - Exemples de sollicitation discriminative en lien avec la main Sensible
Tableau 4 - Stade d’analyse de la pratique
Tableau 5 - Stade de théorisation de la pratique
Tableau 6 - Les différentes fonctions de la pratique réflexive sur le mode de l’écriture dans la formation de somato-psychopédagogie
Tableau 7 - Grille classificatoire des catégories a priori en lien avec la question de recherche et les objectifs opérationnels
Tableau 8 - Catégorie émergente
Tableau 9 – Validation des énoncés phénoménologiques
Tableau 10 – Exemple de tableau mettant en relief l’énoncé phénoménologique. 



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 20 / 3187855

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       
Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 4.2.13 + AHUNTSIC