Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie
Recherchez dans le Site :

Femmes enceintes et médecines alternatives

Journal International de Médecine (JIM )
 
Créé le : vendredi 26 décembre 2014 par Journal International de Médecine (JIM )

Dernière modificaton le : jeudi 7 mars 2024

Des médecines alternatives pas si douces pour les femmes enceintes ?

Journal International de Médecine (JIM )


Les médecines alternatives sont très utilisées par les femmes enceintes ; en Australie, c’est la chiropraxie et la méditation/yoga qui emportent les suffrages.

Le postulat de la chiropraxie est qu’elle améliore les potentiels de santé de la mère et de l’enfant, et optimise le bassin obstétrical en vue de la naissance. Le yoga est décrit par ses promoteurs comme le moyen le plus efficace pour préserver la bonne santé des femmes, leur permettre d’avoir une grossesse plus épanouie et un meilleur vécu de l’accouchement, et d’être mieux équipées pour faire face à l’épreuve de la naissance. Les postures sont censées diminuer les douleurs de l’accouchement et favoriser la naissance. Malgré tout, il existe peu de preuve de cette efficacité proclamée et certain professionnels de la médecine traditionnelle s’interrogent même sur l’innocuité de certaines pratiques.

Identifiées sur les registres de santé australiens, 1 835 femmes ont accepté de répondre à un questionnaire portant sur leurs recours aux médecines alternatives. Agées de 35 an moyenne, mères d’un (38 %) ou de deux (38 %) enfants, elles sont sans assurance médicale privée dans 71 % des cas. Lors de leurs accouchements, 25 % d’entre elles ont eu un déclenchement, 51 % ont eu une péridurale, 49 % une déchirure vaginale, 35 % une césarienne et 11 % des nouveau-nés ont dû être hospitalisés.
Pendant la grossesse, les femmes disent avoir essentiellement souffert du dos (39 %), de reflux (34 %) et de nausées (32 %).

D’après les réponses concernant l’utilisation des médecines douves et après ajustement, il apparaît que l’acupuncture permet de diminuer le risque d’épisiotomie, que la chiropraxie atténue le risque de césarienne en cours de travail et d’accouchement prématuré mais en contrepartie les utilisatrices accusent un plus de mauvais vécu de l’accouchement et plus d’extraction instrumentales. La méditation/yoga conduit à plus de saignements excessifs et à un plus de mauvais vécu de l’accouchement. Les infusions prescrites par les herboristes sont associées à plus d’accouchements prématurés et plus d’hémorragies. Les utilisatrices d’huiles essentielles ont elles aussi un plus mauvais vécu de l’accouchement.

La difficulté est de déterminer si ces pratiques sont à l’origine des effets délétères sur l’accouchement ou s’il faut plutôt incriminer les raisons pour lesquelles les patientes y ont recours : par exemple, la pratique du yoga est conseillée pour remplacer la consommation d’alcool. De même, les femmes ayant des antécédents de dépression sont plus nombreuses à pratiquer le yoga, tout comme les huiles essentielles sont majoritairement utilisées en dehors de la grossesse par des personnes qui se considèrent angoissées. Enfin, l’augmentation des hémorragies pourrait s’expliquer par les déficits nutritionnels associés à la pratique du yoga qui s’accompagne souvent de végétarisme, régime connu pour favoriser l’anémie par carence martiale.

Les autres médecines (naturopathie, massages, ostéopathie, aromathérapie, homéopathie) n’ont semble-t-il pas d’effet sur les résultats obstétricaux et néonatals.

Cette étude montre qu’il est nécessaire de mieux évaluer certaines médecines alternatives, en particulier celles utilisant des plantes sous quelque forme que ce soit.

Marie Gélébart -
=> Article du JIM (Journal International de Médecine) publié le 19/12/2014 - Copyright © - Réservé aux abonnés du JIM -

Source :
Steel A et coll : Relationship between complementary and alternative medicine use and incidence of adverse birth outcomes : An examination of a nationally representative sample of 1835 Australian women. Midwifery 2014 ; 30 : e1157-1165


Abstract


OBJECTIVE
there is evidence of high use of complementary and alternative medicine (CAM) by pregnant women. Despite debate and controversy regarding CAM use in pregnancy there has been little research focus upon the impacts of CAM use on birth outcomes. This paper reports findings outlining the incidence of adverse birth outcomes among women accessing CAM during pregnancy.
DESIGN
a survey-based cohort sub-study from the nationally-representative Australian Longitudinal Study on Women׳s Health (ALSWH) was undertaken in 2010.
PARTICIPANTS
women (aged 31-36 years) who identified in 2009 as pregnant or recently given birth (n=2445) from the younger cohort (n=8012) of ALSWH were recruited for the study.
MEASUREMENTS AND FINDINGS
participants׳ responses were analysed to examine the relationship between use of CAM and adverse birth outcomes from their most recent pregnancy. Of the respondents (n=1835 ; 79.2%), there were variations in birth outcomes for the women who used different CAM. Notably, the outcome which was most commonly associated with CAM use was emotional distress. This was found to occur more commonly in women who practised meditation/yoga at home, used flower essences, or consulted with a chiropractor. In contrast, women who consulted with a chiropractor or consumed herbal teas were less likely to report a premature birth, whilst participation in yoga classes was associated with an increased incidence of post partum/intrapartum haemorrhage.
KEY CONCLUSIONS
the results emphasise the necessity for further research evaluating the safety and effectiveness of CAM for pregnant women, with a particular focus on birth outcomes.
IMPLICATIONS FOR PRACTICE
health professionals providing care need to be aware of the potential birth outcomes associated with CAM use during pregnancy to enable the provision of accurate information to women in their care, and to assist in safely supporting women accessing CAM to assist with pregnancy, labour and birth.
KEYWORDS : Alternative medicine ; Birth outcomes ; Complementary medicine ; Labour ; Pregnancy

Copyright © 2014 Elsevier Ltd. All rights reserved.



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 20 / 3148616

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       
Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 4.2.13 + AHUNTSIC