Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie
Recherchez dans le Site :

Qu’est-ce la puissance ?

Helen Harrison
 
Créé le : samedi 25 février 2017 par Helen Harrison

Dernière modificaton le : samedi 2 mars 2024

Qu’est-ce la puissance ?
Exploration des expériences des praticiens, du phénomène de puissance en ostéopathie dans le champ crânien

Helen Harrison


Projet de recherche en vue d’obtenir le diplôme de Master en ostéopathie, Unitec Institute of Technology, 2009


 Résumé


(traduction Google)

Cette étude explore le phénomène de la puissance expérimentée par cinq praticiens de l’ostéopathie dans le champ crânien. Les phénomènes peuvent être insaisissables. L’objectif de l’étude de la Puissance, en tant qu’expérience vécue, est d’acquérir une connaissance approfondie
Qui aidera à approfondir la compréhension pour aider à orienter la pratique ostéopathique. En reconnaissance de la tendance croissante vers la pratique fondée sur les données probantes, cette étude contribuera au corpus de recherche émergeant que l’ostéopathie doit soutenir pour sa position en tant que fournisseur de soins de santé traditionnels. La nature exploratoire de cette étude s’inscrit dans la conception de la recherche qualitative et est une étude phénoménologique herméneutique guidée par les idées de van Manen. Les praticiens de l’étude ont été sélectionnés à l’aide d’échantillonnages délibérés. Les données ont été recueillies auprès des cinq participants en menant des entrevues individuelles.
Le but de la recherche phénoménologique est de découvrir les thèmes qui donnent à un phénomène son caractère unique et contribuent ainsi à une compréhension plus profonde. L’analyse thématique a identifié deux thèmes comprenant chacun des sous-thèmes : Puissance des praticiens et Essences de la puissance.
La capacité des praticiens à comprendre le phénomène de la Puissance comprend de nombreuses influences. Les praticiens semblent être influencés par de nombreuses expériences se produisant avant, pendant et après l’éducation ostéopathique. L’expérience de la compréhension de la puissance a évolué avec le phénomène ayant des qualités qui ont permis aux praticiens de continuer leur voyage. Cette étude conclut que les expériences des praticiens de la puissance semblent dépendre du contexte de la réalité des praticiens.
Les perceptions des praticiens sur la puissance commencent et continuent d’évoluer dans leur expérience de la puissance. Cependant, ces perceptions comprenaient la puissance comme une expression de la respiration de la vie. Parfois, cela est expérimenté visuellement en tant que lumière et d’autres fois expérimentés comme de l’énergie. Il apparaît que la puissance émerge de la tranquillité, un lieu d’harmonie et rend l’organisme à son originalité et la santé.
L’étude place le phénomène de la puissance dans son contexte professionnel en discutant les croyances actuelles et les expériences de la puissance dans la littérature ostéopathique. Le but de cette étude est de contribuer à l’émergence d’une littérature sur les phénomènes ostéopathiques. L’étude fournit des suggestions pour la recherche future, et donne des implications pour la pratique et l’éducation d’ostéopathie.


 Descriptif des chapitres


Le chapitre un, Sujet de l’étude, présente le sujet ainsi que les buts et les objectifs de l’étude. Une brève description des antécédents du chercheur fournit une explication de la provenance du sujet et de la justification de l’étude.
Résumé : Ce chapitre décrit l’évolution de l’ostéopathie. Les phénomènes de l’OCF (Ostéopathie dans le champ crânien) de la respiration de la vie et de la puissance ont été introduits avec l’utilisation de la métaphore comme une forme de langage descriptif souvent utilisé pour exprimer l’abstrait. Pour situer la recherche en perspective, un bref aperçu de l’intérêt du chercheur pour le sujet a été donné. La question de la recherche et les buts et objectifs de l’étude ont été énoncés. Enfin, une brève explication de l’étude a été fournie. Le chapitre deux examinera la littérature relative à l’OCF et les phénomènes du souffle de vie et de la puissance soulignant la nécessité de contribuer à un corps de recherche émergeant dans la pratique ostéopathique

Le chapitre deux, Revue de la littérature, examine la littérature actuelle qui parle de l’ostéopathie dans le champ crânien, avec un accent sur le souffle de la vie et de la puissance.
Résumé : Le chapitre deux présente la littérature actuelle qui constitue le cadre théorique de cette étude qui se développe sur les concepts introduits dans le premier chapitre. Cette revue de la littérature pertinente vise à mettre le phénomène de la puissance en perspective dans le contexte de l’ostéopathie. L’examen comprend des ouvrages sur les sujets de l’OCF, ses controverses, les phénomènes de la respiration de la vie et de l’intention et de la guérison et souligne la rareté de la littérature relative à l’expérience des praticiens de la puissance. Le chapitre débute par un aperçu de l’OCF en développant l’introduction déjà donnée au chapitre un.
Ce chapitre a examiné la littérature existante en relation avec les OCF dans le but de mettre en perspective le phénomène de la puissance.L’examen a révélé qu’il y a peu de littérature sur l’expérience des phénomènes dans les OCF, notamment sur la puissance.Il est prévu que cette étude contribue à l’émergence d’un corpus de littérature dans le cadre de l’OCF qui appuie les buts et les objectifs de cette étude.Le chapitre suivant traite du cadre théorique de l’étude en décrivant la philosophie qui sous-tend cette œuvre herméneutique. En outre, il présente comment les approches de Van Manen ont informé le processus de recherche.

Le chapitre trois, Méthodologie, donne un aperçu de la philosophie et de la méthodologie de la recherche phénoménologique herméneutique.
Résumé : Le chapitre trois fournit la raison d’être de l’utilisation d’une approche phénoménologique herméneutique, une méthodologie qualitative.Ce faisant, il donne un aperçu de la philosophie et de la méthodologie de la phénoménologie et décrit les composantes de la recherche phénoménologique herméneutique.L’approche de Van Manen pour isoler les thèmes des données est détaillée comme méthode d’analyse et d’interprétation. Le chapitre conclut en discutant de la question de la rigueur et de la crédibilité dans la recherche qualitative.
Ce chapitre fournit les fondements philosophiques de cette étude herméneutique et a donné une justification pour le choix de la méthodologie.Les méthodes de rigueur communes aux études qualitatives sont décrites, y compris la façon dont elles diffèrent des études quantitatives.

Le chapitre 4, Effectuer l’étude, détaille les processus d’échantillonnage, de collecte des données et de maintien de la rigueur et présente le cadre organisationnel du projet et décrit les processus requis pour entreprendre l’étude.
Résumé : Le chapitre 4 détaille les processus entrepris pour que l’étude soit menée. L’approbation éthique était nécessaire avant le début du projet. Par conséquent, la prise en compte des questions éthiques perçues et les processus subséquents requis pour que l’approbation soit accordée sont décrits. La méthode d’échantillonnage est expliquée et décrit comment les participants ont été sélectionnés pour l’étude. L’entrevue a été choisie comme le moyen le plus approprié de recueillir les données requises. Ensuite, les processus d’analyse et d’interprétation qui ont été engagés pour permettre l’émergence de thèmes sont décrits. Les mesures de qualité garantissant la rigueur méthodologique utilisées pour l’étude sont données. Enfin, les participants de l’étude sont présentés et des instructions sont données pour une lecture sans faille du chapitre cinq.
Ce chapitre décrit les processus qui ont été entrepris pour compléter l’étude. Les considérations éthiques requises ont été détaillées. Une explication et une description de l’échantillonnage, ainsi que l’utilisation de l’entrevue pour la collecte des données ont été données. On a ensuite discuté de l’émergence des thèmes après de nombreux cycles d’immersion avec les données. Les stratégies utilisées pour promouvoir la rigueur méthodologique ont été données. Le chapitre a conclu par l’introduction des cinq participants de l’étude et a donné des instructions pour la lecture des chapitres cinq et six. 

Le chapitre cinq, Analyse des données, présente une analyse des données recueillies à partir des entrevues réalisées avec cinq praticiens de l’OCF exprimant leur expérience du phénomène de la puissance
Ce chapitre comprend l’analyse des données recueillies à partir de cinq entrevues approfondies avec des praticiens de l’OCF qui envisagent le phénomène de la puissance. Après un engagement dans les processus d’immersion, d’exploration et de réflexion, deux thèmes ont finalement émergé pour illustrer l’expérience vécue de la puissance : [A] Le parcours des praticiens et [B] les essences de la puissance. Chaque thème est divisé en sous-thèmes avec l’intention de représenter les expériences des participants au maximum. Cette structure vise à faciliter la compréhension du lecteur. On a constaté que les sous-thèmes avaient chacun un fil conducteur commun. Le premier sous-thème de chaque thème se concentre sur le praticien. Le fil du deuxième sous-thème décrit les expériences associées à l’action, autrement dit la pratique de l’OCF. Enfin, le fil conducteur des troisièmes sous-thèmes étudie les expériences des praticiens sur le phénomène de la puissance. Ce chapitre présentera les deux thèmes. Chaque thème débutera par une introduction qui donnera un aperçu de l’essence du thème. Par la suite, chacun des trois sous-thèmes sera introduit à partir des données textuelles des participants. Ces extraits de la voix seront ensuite explorés pour illustrer plus en profondeur l’expérience des praticiens en matière de puissance. Le chapitre se terminera par un résumé des deux thèmes.
Ce chapitre a détaillé l’analyse des données qui ont été recueillies à partir de cinq entrevues explorant l’expérience de la puissance du point de vue d’un praticien lors de l’utilisation du modèle d’OCF. À la suite de nombreux cycles d’immersion, d’exploration et de réflexion, deux thèmes ont émergé. Ces deux thèmes ont ensuite été divisés en trois sous-thèmes. Le thème [A] Le parcours des praticiens montre qu’il y a beaucoup d’expériences influentes qui sont non seulement responsables de leur début de leur parcours, mais ont également été profond dans la formation de leurs expériences. La compréhension des praticiens de la puissance évolue continuellement et l’émerveillement des praticiens du phénomène les incite à continuer à découvrir. Le thème [B] Essences de la puissance élucide le phénomène de la puissance en donnant la perception des praticiens de la façon dont ils comprennent la puissance qui s’élèvent à leurs descriptions de la puissance. L’expérience vécue de la puissance a été décrite à la fois comme une expérience de lumière et d’énergie par certains praticiens. Enfin, le rôle de la puissance dans le processus thérapeutique a été exploré.

Le chapitre six, Discussion traite des thèmes qui ont été analysés au chapitre cinq. La discussion s’efforce d’explorer et d’interpréter les résultats de l’étude et de les relier à la littérature actuelle sur le terrain. La discussion suivante suggère qu’il existe un soutien pour les principales conclusions. Le chapitre six a discuté respectivement du thème [A] Parcours des praticiens et du thème [B] Essences de la puissance. Il a été visualisé que la capacité des praticiens à comprendre le phénomène de la puissance constitue un parcours comprenant de nombreuses influences. Les praticiens semblent être influencés par de nombreuses expériences, allant de l’éducation pré ostéopathique, pendant et après l’éducation ostéopathique. Le rôle du moniteur a eu une influence significative sur le développement des praticiens. De plus, la participation à la pratique réfléchie a été démontrée comme contribuant profondément à la compréhension des praticiens. L’expérience de la compréhension de la puissance comme phénomène a été caractérisée comme ayant des qualités qui ont habilité les praticiens à continuer leur chemin. L’étude conclut que les perceptions des praticiens de la puissance commencent et évoluent continuellement dans l’expérience. Les expériences des praticiens dépendent du contexte de leurs réalités. Cependant, les points communs des expériences semblaient exister ; Suggérant la puissance est une expression de la respiration de la vie. Le phénomène de la Puissance émerge de l’immobilité et de l’harmonie, redonnant à l’organisme son originalité et sa santé. Parfois, la puissance est expérimentée visuellement sous la forme de lumière et palpée comme de l’énergie.
Cette étude phénoménologique a exploré l’expérience des praticiens de la puissance. Les pratiquants ont fourni leurs histoires avec l’intention de découvrir une compréhension plus profonde dans la puissance dans le contexte de l’OCF. Cette étude n’est qu’une interprétation d’un chercheur de l’interprétation de cinq praticiens de la puissance. Les données recueillies ne peuvent être interprétées que dans le contexte de la présence du chercheur dans le monde à ce moment particulier. On pourrait dire que leur être dans le monde influe sur les perceptions des pratiquants de la puissance au moment de l’entrevue. Inévitablement, ces interprétations d’expériences sont toujours vivantes et changeantes.

Le chapitre sept, Pensées finales, pour conclure l’étude, traite des principaux résultats de cette étude, de l’expérience vécue de Puissance et de leur importance pour la pratique clinique et l’éducation. Les limites de l’étude seront prises en considération. Enfin, des idées pour de futures recherches seront proposées. Il présente une conclusion ayant des implications pour la pratique et l’éducation, explique les limites de l’étude et soulève des idées potentielles pour de nouvelles recherches.

Conclusion : Cette étude a été conçue et écrite à partir de la fascination du chercheur avec l’OCF. Même si le respect et l’effort continus ont été donnés à interpréter les données des participants fidèles à sa signification originale, il est nécessaire de reconnaître qu’il est possible que des interprétations fausses aientt pu être faites. L’étude a été rendue possible par la volonté des praticiens de partager leurs expériences vécues de la puissance. Bien que des similitudes de perceptions soient décrites, on ne peut pas exclure que l’expérience du phénomène de la Puissance semble résider dans le monde abstrait. Les expériences des pratiquants sont soumises aux réflexions de l’esprit suggérant : Qu’est-ce que la puissance ? Il doit être dans le contexte de ce qui est votre réalité



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 8 / 3051521

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       
Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 4.2.10 + AHUNTSIC