L’Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie
Recherchez dans le Site :
Activité du pallidum liée à la posture et au mouvement d’atteinte chez le chat
 

Activité du pallidum liée à la posture et au...

Yannick Mullié & Trevor Drew - Journal of Neuroscience juin 2022
 
Créé le : jeudi 30 juin 2022 par Yannick Mullié

Dernière modificaton le : jeudi 30 juin 2022

Activité du pallidum liée à la posture et au mouvement d’atteinte chez le chat

Yannick Mullié & Trevor Drew


CARACTÉRISTIQUES



Date de parution : 22 juin 2022
Éditeur  : Journal of Neuroscience
DOI  : JN-RM-0467-22 ; DOI : https://doi.org/10.1523/JNEUROSCI.0467-22.2022
Prix : 35,00 €

Accès direct à l’article (payant, 35 €) :
Pallidal activity related to posture and movement during reaching in the cat


Résumé


Nous avons testé l’hypothèse selon laquelle le pallidum contribue au contrôle de la posture et du mouvement. Nous avons enregistré l’activité neuronale du pallidum lors d’une tâche au cours de laquelle des chats mâles, à partir de la position érigée tendaient la patte pour appuyer sur un levier. En accord avec de précédentes études, nous avons constaté qu’une majorité de cellules pallidales (91/116, 78%), comprenant les neurones du noyau entopédonculaire et du globus pallidus, présentaient des modulations significatives de leur activité lors du mouvement d’atteinte avec le membre controlatéral.

Des populations de cellules très différentes étaient actives pendant la phase de transport (flexion) et de pression du levier (extension) de la tâche. La plupart des cellules présentaient des patrons d’activités dynamiques reliés au mouvement. Cependant, une proportion modeste de cellules modulées (18/91, 20 %) ont montré des propriétés compatibles avec une contribution au contrôle des réponses ajustements posturaux anticipatoires, tandis que 10 % supplémentaires ont montré une activité compatible avec une contribution au soutien postural pendant le mouvement.

Alors que certaines cellules ne présentaient une activité modifiée que pendant les mouvements d’atteinte avec le membre antérieur controlatéral, de nombreuses cellules (65/91, 71 %) étaient également activées pendant les mouvements avec le membre antérieur ipsilatéral. C’était particulièrement vrai pour les cellules liées à la pression du levier, parmi lesquelles un grand nombre d’entre elles déchargeait de manière similaire lors de l’atteinte de l’un ou l’autre membre.

Cela suggère un contrôle du mouvement et de la posture dépendant du contexte, dans lequel les mêmes muscles sont utilisés pour des fonctions différentes pendant l’atteinte controlatérale et ipsilatérale. La comparaison avec les résultats d’enregistrements effectués précédemment dans le cortex moteur et la formation réticulaire pontomédullaire lors de la même tâche montre plus de similitudes avec le premier que le second.


Déclaration d’importance


Les modifications pathologiques de la fonction des ganglions de la base entraînent fréquemment des problèmes de stabilité posturale et d’initiation à la marche. Nous montrons ici que certains neurones de l’une des régions de sortie des ganglions de la base, le pallidum, présentent une activité de décharge compatible avec une contribution au contrôle postural.

En même temps, nous notons que de telles cellules sont minoritaires dans cette région, la plupart des cellules étant liées au mouvement, plutôt qu’à la posture. Nous montrons également que de nombreux neurones sont actifs pendant les mouvements des membres controlatéraux et ipsilatéraux, avec parfois des schémas de décharge identiques. Nous suggérons que cela indique une régulation dépendante du contexte du mouvement et de la posture par le pallidum.

L’Ostéo4pattes-Site de l’Ostéopathie remercie Yannick Mullié & Trevor Drew ainsi que le Journal of Neurosciencede l’avoir autorisé à présenter son article



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 52 / 1821370

Venez nous suivre sur les réseaux sociaux :

       
Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.2.13 + AHUNTSIC