L’Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie

Ostéo4pattes-SDO N°55 - Hiver 19/20

Créé le : lundi 30 mars 2020 par Ostéo4pattes-Vetosteo

Dernière modificaton le : lundi 30 mars 2020

Le Numéro 55, version papier ne sera pas. Il a été décidé en ces temps compliqués de le distribuer gracieusement en PDF (lien plus bas dans la page) et sur écran. Afin que tous puissiez profiter de sa lecture en temps de confinement.

 Présentation :

 Editorial :

Deux ce trimestre-ci !

- A propos de Coronavirus ...

- « A temps exceptionnels, actions et réactions induites .... »

Avec le confinement, et quel que soit ce qu’on en pense, vous l’aurez compris, les recettes de tout un chacun sont en chute libre, y compris celles de la structure de l’ostéo4pattes-SDO qui compte sur des stages qui n’auront pas lieu. Le moyen de palier est de dépenser moins.
Et pour l’ostéo4pattes-SDO la publication représente une certaine somme. Il a donc été décidé que ce Numéro n’existera pas sous forme papier à moins qu’un généreux donateur se présente in extrémis.

Il sera disponible en version écran et en version PDF et exceptionnellement à la disposition de tous : abonnés ou pas.

C’est notre contribution à « occuper » le temps libre de tous nos collègues qui ne peuvent pas travailler.
Mais aussi, bien sûr, une manière de nous faire connaître davantage.

En début d’année, faute d’énergie, nous avons renoncé au petit PDF mensuel qui était en accès libre.

Puis, conjointement avec Jean Louis Boutin, nous avons décidé d’arrêter à la fin de cette année, faute de gens intéressés pour faire la locomotive à notre place. Cela fait 20 ans que nous sommes derrière un ordinateur à essayer de rassembler des gens sur notre sujet professionnel de prédilection, et l’âge avançant, et surtout avec un tel délitement sociétal, il nous semble important pour nous de nous consacrer mieux et davantage à ce qui nous entoure de près.

Un modèle restant à trouver pour laisser à disposition des professionnels et étudiants interessés les quelques 2 500 articles disponibles sur le site internet :
https://www.revue.sdo.osteo4pattes.eu

Le programme 2021 était tracé : abandon de toute publication papier et mise en place d’un abonnement pour la lecture des articles existants. Et aucune obligation de produire pour animer.

Mais à la suite de l’annonce, quelques petites voix timides se sont élevées pour dire leur regret que tout cela se termine. Je suis le premier à être d’accord, 17 ans maintenant de création de contenu (20 ans pour le site de l’ostéopathie) ne sont pas des choses à laisser tomber pour une profession (ostéopathes sur les humains ou sur les animaux).

Mais ma réponse a chaque fois été la même :
- OUI, j’ai rêvé et matérialisé le rêve de créer du lien entre les ostéopathes et leurs ostéopathies si différentes.
- OUI, j’ai rêvé qu’ils pourraient s’entendre et écrire ensemble un projet, même s’ils n’avaient pas tous le même but.
- OUI, j’ai rêvé de pouvoir infléchir la médecine classique pour lui faire accepter la greffe de l’ostéopathie, un organe qui lui apportait d’autres horizons ...
- OUI, j’y ai passé des nuits et une énorme quantité d’argent.

Mais, plus je parlais d’un projet commun et plus on a voulu me faire croire que c’était mon projet, plus je voulais réunir les différents bords et plus on me faisait sentir que je n’étais pas comme les autres, et plus les bleus voulaient se tenir loin des rouges et les jaunes des verts ... Et plus on cherche à introduire l’ostéopathie dans la médecine et plus celle-ci restreint l’ostéopathie, comme les chrétiens qui, dans les églises, ont coulé les menhirs dans des colonnes pour circonscrire l’animisme. Le pompon étant cette crise où de facto on nous a expliqué que nous n’étions que médecine de Bobo. Et nous nous sommes laissés faire.

Mais plus j’essayais de rassembler et plus les projets naissaient de toute parts, parfois en copiant le 4pattes. Et plus je me crispais sur ce rassemblement et sur l’énergie nécessaire et plus je passais pour un dictateur, un râleur, un gars qui se plaint ... Bref l’opposé de ce que je crois être. Et effectivement, je n’ai plus de patience ... elle est morte au cours de toutes ces nuits passées à réunir le loup, la chèvre et le chou, tout en arrosant le chou, tout en trayant la chèvre et tout en faisant pousser des forêts pour le loup ... Alors, effectivement si ce projet ne rassemble plus, il est « Has been » et va mourir et ce n’est pas grave. Le soleil se lève toujours à l’est même si je crois que les jours de l’après crise ne seront pas des lendemains qui chantent.

Mais, comme je suis un indécrottable optimiste, je peux croire qu’à la lecture de ce texte, certains d’entre vous réagiront :
- en s’abonnant quand même jusqu’à la fin de l’année pour montrer leur intérêt ...
- en se disant : « je pourrais faire quelque chose pour prendre le relais de Patrick et Jean Louis, dans l’esprit de ce qu’ils ont créé » : créer du contenu, créer des liens, rassembler toutes les ostéopathies et tous les ostéopathes sans juger les uns ni les autres. Pousser les portes de la médecine pour qu’elle nous digère sans nous écraser parce qu’elle a décidé d’être matérialiste et sujette des lobbies.

Alors à ceux qui m’ont déjà dit qu’ils regrettaient l’arrêt ... A ceux qui ne l’ont pas dit mais le pensent ...

Alors, je ne vous demande plus d’aide Comme je l’ai trop fait. Je vous dis : « help yourself ».
Alors je vous donne un rendez-vous. Dans le contexte de décroissance rapide du 4pattes, j’avais annulé les rencontres de juin. Ce week-end (20 & 21 juin) est donc libre pour venir ici (en Ariège) et discuter du projet que vous aimeriez pour le 4pattes-SDO. Ostéopathes animaliers, vétérinaires, ostéopathes humains, médecins ostéopathes, kiné ostéopathes ...venez vous engager pour une prolongation de la partie ...
Dernier essai ... soit le week-end est fructueux, trouve des locomotives et on repart .... Soit le train du premier de l’an 2021 repartira sans nous ...

Soyons Clairs :

Voilà, vous venez de finir de lire ce 55 ième numéro du 4pattes-SDO. 88 pages de textes. Certains anciens mais toujours d’actualité, certains nouveaux, certains cherchant à contextualiser l’ostéopathie dans nos sociétés. J’espère que la lecture vous aura plu. Page 8, je vous ai expliqué ce qui risque de se passer le 31 décembre pour ce projet éditorial qui se veut collectif et le plus large possible. Je vous ai posé une invitation pour le solstice d’été à venir vous proposer pour que le projet ne disparaisse pas. Mais soyons clairs sur le but de cette épopée. Il n’est pas question de juste prolonger ce projet pour sauvegarder ce qui a été réalisé durant toutes ces années. Tout en gardant ses valeurs de coopération, de création de liens, de poste d’avant garde, d’acceptation des pratiques et origines différentes (sinon, ce serait sans moi), il peut s’orienter vers où vous le voudrez dans ses actes. A titre personnel j’aimerais qu’on soit conscient d’une chose, l’Ostéo4pattes-SDO, n’est rien, rien qu’une goutte d’eau dans une immensité où la médecine, où la société même cafouille. Dans une société où nous mettons en danger notre vaisseau spatial comme des gamins colériques et inconscients le feraient de leur chambre. Dans ce contexte, l’ostéo4pattes-SDO n’est pas important seulement pour son contenu. Il est un des petits colibris qui pourraient aider à éteindre l’incendie. Grâce à ces valeurs de partage, grâce au fait qu’il promeut, soyez en certains, une vraie médecine qui pallie aux insuffisances de l’autre médecine, grâce au fait que cette médecine moins gourmande en moyens matériels ne se laisse pas dompter par les sirènes du capital et de sa notion de rentabilité avant tout. Lobbying prêt à écraser toute idée d’équité et de sauvegarde de notre environnement. C’est ce combat là qu’il faut gagner avec notre médecine aux mains nues, remettre l’humain, l’animal, le végétal, le « souffle de vie » au centre de nos préoccupations, ainsi nous serons au centre du principal : cultiver notre jardin d’Eden. A ce titre là seulement, l’Ostéo4pattes-SDO aura autant de valeur qu’un projet d’agroforesterie qui tente par tous les moyens de redonner à la vie sa juste place.

 En PDF :

Cliquer sur ce lien pour le télécharger :
- http://www.osteo4pattes.fr/4P-SDO_55papierF.pdf

 Sur écran :

De petit pas en petit pas, cela fait 17 ans que ce réseau perdure et l’équipe espère que tout ce travail vous aide dans votre réflexion et votre pratique.

 Abonnement :

RDV sur l’article catalogue pour vous abonner si vous ne l’êtes pas (s’abonner à la revue mais encore mieux, s’abonner en soutien) :

- Catalogue de l’Ostéo4pattes



Notez cet article
4 votes






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 985 / 1165116

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.2.7 + AHUNTSIC