L’Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie

Février 2020

Créé le : dimanche 8 mars 2020 par Jean Louis Boutin, Patrick Chêne

Dernière modificaton le : dimanche 8 mars 2020

 HAS - Déformations crâniennes positionnelles

Prévention des déformations crâniennes positionnelles (DCP) et mort inattendue du nourrisson

Recommandation de bonne pratique - Mis en ligne le 05 mars 2020

Synthèse

Messages clés
Le couchage à plat sur le dos strict pour le sommeil est recommandé pour prévenir la mort inattendue du nourrisson (MIN). Le principal facteur de risque de la MIN est le couchage en position ventrale ;Les DCP sont de bon pronostic. Aucune donnée actuelle de la littérature ne permet de conclure à un lien de causalité entre DCP et retard neuro-développemental, troubles spécifiques ophtalmologiques, oculomoteurs ou vestibulaires ;Le principal facteur de risque des déformations crâniennes positionnelles (DCP) est la limitation de la motricité libre et spontanée du nourrisson par défaut de mobilité propre ou par contrainte environnementale externe ;L’examen clinique est habituellement suffisant pour poser le diagnostic de DCP. L’imagerie est rarement nécessaire ;Il est possible de prévenir la survenue des DCP en préservant la mobilité libre et spontanée du nourrisson, tout en respectant les recommandations de prévention de la MIN. Aucune intervention de soins préventive n’est nécessaire ;Dans les DCP constituées associées à un défaut de mobilité cervicale, l’association précoce de recommandations positionnelles et de kinésithérapie à orientation pédiatrique est l’intervention de choix.

Lire la recommandation de la HAS (05/03/2020) : Prévention des déformations crâniennes positionnelles (DCP) et mort inattendue du nourrisson

Télécharger la fiche de synthèse : Fiche Mémo

Télécharger le rapport de la HAS : Prévention des déformations crâniennes positionnelles et mort inattendue du nourrisson

 Revue du Web

CNEWS avec AFP - Faire dormir un bébé sur le dos ou le ventre : la Haute Autorité a tranché

Les spécialistes ont tranché : les bébés doivent dormir sur le dos. Telle est la recommandation de la Haute Autorité de Santé (HAS) et du Conseil National professionnel (CNP) de pédiatrie, publiée ce jeudi.
D’après le professeur Hugues Patural, du CNP de pédiatrie, le couchage ventral multiplie par cinq les risques de mort inattendue du nourrisson. De « 300 à 400 bébés meurent de façon inattendue en France tous les ans » parmi eux, une centaine en raison de leur positionnement.

Lire l’article de CNEWS avec AFP (07/03/2020)  : Faire dormir un bébé sur le dos ou le ventre : la Haute Autorité a tranché

RCF Radio - Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

Émission de la Radio Catholique Française, du lundi 3 février 2020, présentée par Linda Havard qui reçoit Christophe Annat, Ostéopathe à Le Mans qui en quelques minutes explique en moins de 5 minutes ce qu’est l’ostéopathie, du moins sa pratique personnelle fondée sur la pratique de Yves Guiollard et son concept de la torsion physiologique

Écouter l’émission : https://rcf.fr/vie-quotidienne/qu-est-ce-que-l-osteopathie

France Bleu Dordogne - Infertilité et grossesse : les bienfaits de l’ostéopathie

On pense à l’ostéopathe comme à la personne qui soigne le mal de dos. Mais il peut faire beaucoup plus que prendre en charge les troubles musculosquelletiques. Avec Gillian Le Solleu, ostéopathe. Les problèmes de fertilité ou l’accompagnement de la grossesse nécessitent un suivi médical. L’ostéopathie peut accompagner ce suivi.
Ligaments, viscères, articulations, tensions musculaires, le corps de la femme peut souffrir de nombreux problèmes qui peuvent empêcher la fertilité. L’ostéopathie peut lever les tensions grâce à une pratique manuelle. Problèmes de règles, de bassins, de colonne peuvent également jouer sur la fertilité. Là aussi l’ostéopathie peut intervenir, évidemment quand aucune cause médicale nécessitant une intervention chirurgicale n’est possible. Ce n’est pas un remède miracle, mais dans tous les cas l’ostéopathie peut amener un relâchement très utile et jamais en opposition.

Écouter l’émission par Sophie Vasseur : https://www.francebleu.fr/emissions/le-dossier-de-la-vie-en-bleu-en-dordogne/perigord/infertilite-et-grossesse-les-bienfaits-de-l-osteopathie

SafeMed - CHU de Grenoble : l’homéopathie a fait ses preuves pendant plus de 20 ans

Dans un billet publié sur Mediapart, le Dr Jacques Jobert, ancien chef de clinique et ancien président de l’école d’homéopathie Dauphiné-Savoie, revient sur l’apport de l’homéopathie au CHU de Grenoble, où il était chef de service de chirurgie pédiatrique pendant plusieurs années.
Selon le Dr Jacques Jobert, dans les années 1980, alors qu’il exerçait en tant que chef de clinique assistant de pédiatrie puis attaché en néonatologie, il a constaté l’importance de l’homéopathie pendant la grossesse et la petite enfance. Dans le service de chirurgie infantile du CHU de Grenoble, avec le Dr Alibeu, il avait établi un protocole de soins diffusé sur le réseau Intranet de l’hôpital. Les résultats étaient particulièrement intéressants. Les remèdes homéopathiques faisaient leurs effets sur les troubles du sommeil chez l’enfant.

Lire l’article de SafeMed (22/01/2020 ) : CHU de Grenoble : l’homéopathie a fait ses preuves pendant plus de 20 ans

Futura Science - L’acupuncture a-t-elle de véritables effets ?

Pilier de la médecine traditionnelle chinoise, l’acupuncture prétend soigner une multitude de pathologies, allant des douleurs chroniques aux maux de tête en passant par l’asthme, l’arthrose, la schizophrénie ou la dépression. Que faut-il conclure des milliers d’études publiées sur le sujet et peut-on leur faire confiance ?
Pratique ancestrale chinoise, l’acupuncture consiste à implanter des petites aiguilles à des points précis du corps situés sur des méridiens, où sont censés circuler des flux énergétiques (Qi). Avec l’homéopathie, la mésothérapie, et l’ostéopathie, l’acupuncture fait partie des quatre médecines alternatives reconnues par l’Ordre des médecins. Des milliers d’études ont été réalisées sur son efficacité, concernant le stress, la dépression, la perte de poids, les migraines, ou même la maladie de Parkinson. Une recherche en ligne sur le portail PubMed avec le terme « acupuncture » renvoie ainsi à plus de 30.510 résultats. Malgré cette avalanche de publications, il reste très difficile de se faire une opinion quant à l’efficacité de cette méthode.

Lire l’article de Céline Deluzarche : L’acupuncture a-t-elle de véritables effets ?

Le Journal de Montréal - L’ostéopathe devenu épicier

Thomas Tiberghien a développé au Québec un concept de commerce zéro déchet déjà existant en Europe
Thomas Tiberghien était ostéopathe et rêvait depuis plusieurs années de se lancer en affaires. Mais il ne voyait pas trop comment marier l’ostéopathie et l’entrepreneuriat.
Créer sa propre clinique multidisciplinaire ? L’idée ne le branchait pas trop. En plus, le marché commençait à être saturé. Là où il y avait un besoin à combler, par contre, c’était du côté des commerces zéro déchet.

Lire l’article du Journal de Montréal : Thomas Tiberghien, fondateur de Vrac & Bocaux (épicerie zéro déchet), dans sa boutique, à Montréal.

 Articles scientifiques

JMMT - L’évaluation est un traitement pour les lombalgies

Auteurs : Adriaan Louw, Steve Goldrick, Andrew Bernstetter, Leonard H. Van Gelder, Aaron Parr, Kory Zimney
Journal of Manual & Manipulative Therapy - https://doi.org/10.1080/10669817.2020.1730056 
Titre original : Evaluation is treatment for low back pain - Accès à l’article (payant) : https://www.tandfonline.com/doi/ref/10.1080/10669817.2020.1730056

style="text-align : justify ;"Points forts
Cette étude montre que le processus d’évaluation en lui-même joue un grand rôle dans l’amélioration des patients souffrants de lombalgie lors de la consultation initiale, et pas seulement du traitement.
La partie prise d’histoire a montré avoir un effet plus important sur l’examen physique sur la réduction de la douleur et de la fonction lors de l’évaluation initiale.
Le thérapeute a indiqué que le niveau de connexion n’a pas modifié les améliorations de la douleur fonctionnelle après le processus d’évaluation.

Résumé
Objectif : étudier l’effet du processus d’examen (prise d’antécédents et examen physique) sur la douleur et la fonction.
Méthodes : Un essai d’observation de cohorte de patients se présentant pour la première fois à des cliniques de physiothérapie ambulatoire avec des douleurs lombaires (n = 34, 57,7 ± 18,7 ans, 53% de femmes). Un enquêteur en aveugle a mesuré les participants avant le début de l’évaluation initiale et après chaque composante de l’évaluation (prise d’antécédents et examen physique). Un autre physiothérapeute a fourni des antécédents et un examen physique normaux à mesure que le cas du patient se présentait. Le critère de jugement principal était l’échelle numérique d’évaluation de la douleur (NPRS) pour le bas du dos et la jambe. Les résultats secondaires et le temps pendant le processus d’examen et la connexion entre le PT et le patient ont également été mesurés comme facteurs de confusion potentiels.
Résultats : Les participants ont montré une réduction significative de la douleur grâce à la simple prise d’antécédents et à l’examen physique pour le dos avec une réduction NPRS de 1,23 et la jambe montrant une réduction NSPR de 0,95. La réduction la plus importante se produit après la prise d’antécédents.
Discussion : Le processus d’évaluation a produit des effets thérapeutiques faibles, mais importants, liés à la douleur, à la peur, à la catastrophisation de la douleur et aux mesures fonctionnelles de la mobilité et de la sensibilité. Le rapport du thérapeute concernant la connexion avec le patient n’a pas modifié l’issue du patient.
Mots clés : Examen physique , prise d’antécédents médicaux , physiothérapie , douleurs musculo squelettiques
[traduction Google]

 Mémoires

Anne-Sophie LOMBARD - Implication du muscle ptérygoïdien latéral dans les pathologies discales de l’articulation temporo-mandibulaire : un facteur de risque pour les dysfonctionnements ? Revue de littérature et prise en charge ostéopathique
Directeur de mémoire Dr Ana Claudia DE OLIVEIRA FIGUEIREDO - Co-directeur Céline ROBERT, Ostéopathe D.O

Mémoire pour l’obtention du Diplôme en Ostéopathie (D.O) 2018 - IDO Paris, en partenariat avec le Federal European Register of Osteopaths

Résumé
Savez-vous que l’on effectue environ 10 000 mouvements par jour au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire ? Pour parler, pour bailler, pour mastiquer, pour boire ou encore pour rire, ces articulations qui fonctionnent en synergie sont pratiquement constamment en mouvement. L’ATM présente de nombreux muscles masticateurs dont le muscle ptérygoïdien latéral qui est fortement sollicité au cours de la mastication de part sa topographie.
Le but de ce mémoire est d’effectuer une revue de littérature afin d’exposer la complexité des pathologies articulaires de l’ATM, en démontrant les évidences scientifiques sur le rôle anatomique et fonctionnel du muscle ptérygoïdien latéral en tant que facteur de risque des dysfonctionnements temporo-mandibulaires. Il s’agit également de développer la place de l’ostéopathie dans la prise en charge pluridisciplinaire de ces maladies chroniques.
Afin d’y répondre, nous nous sommes basés sur la critique littéraire de douze articles extraits des différentes bases de données, ainsi que sur la littérature spécialisée en ostéopathie et celle sur les dysfonctionnements temporo-mandibulaires.
Certaines études démontrent une relation entre le muscle ptérygoïdien latéral et les DTM tandis que la littérature ostéopathique montre que l’ostéopathie peut être utilisée pour le traitement de ces dysfonctionnements puisqu’elle dispose d’un arsenal thérapeutique important. Cependant, ces études restent pauvres en preuves cliniques. De futures études se doivent d’être menées avec une plus haute rigueur méthodologique.
Mots-clés : muscle ptérygoïdien latéral - dysfonctionnement temporo-mandibulaire - ostéopathie - revue de littérature

Lire ou téléchharger le mémoire de Anne-Sophie LOMBARD : https://www.fero-science.com/wp-content/uploads/2018/10/M%C3%A9moire-Lombard-1.pdf

 Arrêté du 6 mars 2020

Prise en charge de la douleur lombaire aiguë inférieure à 4 semaines

Arrêté du 6 mars 2020 relatif à l’autorisation du protocole de coopération « Prise en charge de la douleur lombaire aiguë inférieure à 4 semaines par le masseur-kinésithérapeute dans le cadre d’une structure pluri-professionnelle »
NOR : SSAH2006765A

ELI : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2020/3/6/SSAH2006765A/jo/texte

Le ministre des solidarités et de la santé et le ministre de l’action et des comptes publics,
Vu le code de la santé publique, notamment ses articles L. 4011-1 et suivants et D. 4011-2 et suivants ;
Vu la loi n° 2019-774 du 24 juillet 2019 relative à l’organisation et à la transformation du système de santé, notamment son article 66 ;
Vu l’avis de la Haute Autorité de santé en date du 29 janvier 2020,
Arrêtent :

Article 1
En application du deuxième alinéa du A du III de l’article 66 de la loi n° 2019-774 du 24 juillet 2019 relative à l’organisation et à la transformation du système de santé, le protocole de coopération « Prise en charge de la douleur lombaire aiguë inférieure à 4 semaines par le masseur-kinésithérapeute dans le cadre d’une structure pluri-professionnelle », annexé au présent arrêté, est autorisé sur le territoire national dans les conditions prévues à la section 1 du chapitre unique du titre Ier du livre préliminaire du code de la santé publique.
Article 2
Les structures d’emploi ou d’exercice sont tenues de déclarer auprès de l’agence régionale de santé territorialement compétente chaque membre de l’équipe volontaire pour mettre en œuvre le protocole « Prise en charge de la douleur lombaire aiguë inférieure à 4 semaines par le masseur-kinésithérapeute dans le cadre d’une structure pluri-professionnelle », selon les conditions fixées par l’article D. 4011-4 du code de la santé publique.

Article 3
La directrice générale de l’offre de soins et la directrice de la sécurité sociale sont chargées, chacune en ce qui la concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française...

Télécharger la version électronique complète (48 pages, pdf) : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000041697989

 Informations

Reconnaissance de titres de formation étrangers obtenus dans les pays membres de l’UE/AELE et dans les pays non membres de l’UE/AELE

Comment démarrer la procédure de reconnaissance ?

Toute procédure de reconnaissance commence par un PreCheck obligatoire. Gratuit, cet examen préalable de vos documents a lieu par l’intermédiaire du portail en ligne www.precheck.ch. La procédure gratuite du PreCheck permet de déterminer si la CRS est compétente pour traiter votre demande de reconnaissance. Afin de vous éviter des coûts inutiles, il est vérifié en même temps que votre demande a des chances d’aboutir. Si vous souhaitez un examen détaillé de votre dossier, vous devez entamer une procédure payante.

Lire l’article sur le site de la Croix Rouge Suisse : https://www.redcross.ch/fr/reconnaissance-des-titres-professionnels-etrangers/reconnaissance-des-titres-professionnels-16

 Livres

Les derniers livres publiés de Claude Bochurberg dans la Bibliothèque

- Marcel (Meir Elazar) Kulski

- Souffler sur les braises pour que revivent les ombres

- Introduction à l’ostéopathie psychosomatique

- La main ou la promesse d’une parole geste

- Le cri du psoas ou le reflet de l’humain

- Parole au corps - Essai

- La relation inachevée

- Le corps et l’aventure ostéopathique

- La vieille femme qui passait, Essai

- Le patient-humain

- Jeux de main, jeux de vie



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 130 / 1099196

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.2.7 + AHUNTSIC