L’Ostéo4pattes - Site de l’Ostéopathie

Été 2019

Créé le : vendredi 9 août 2019 par Jean Louis Boutin, Patrick Chêne

Dernière modificaton le : vendredi 9 août 2019

 L’Ostéopathie en deuil

Ostéopathes de France - Alain Andrieux : un grand ostéopathe nous quitte

Alain Andrieux

C’est avec une immense tristesse que nous avons appris hier soir la disparition de notre confrère et ancien Président de notre association, Alain Andrieux.
Homme engagé, il avait présidé aux destinées de notre association alors que notre profession n’était pas encore légalisée et mené un combat difficile pour la faire reconnaître. Il ne cessait de parcourir la France pour soutenir les confrères qui étaient alors poursuivis et il savait faire preuve d’écoute, de hauteur de vue et de détermination pour les accompagner dans leurs épreuves. Doué d’une grande humanité, d’une connaissance des arcanes de notre société et d’une capacité fine d’analyse lui permettant d’aller à l’essentiel, il était et demeure un exemple pour nous tous de ce que doit être un vrai ostéopathe, ce que doit être un être humain accompli.

Lire l’article d’Ostéopathes de France (06/08/2019) : Alain Andrieux : un grand ostéopathe nous quitte

Alain Andrieux - La place des origines dans mon parcours d’ostéopathe

Colloque : Que faire du récit des origines : http://www.ucly.fr/agenda-de-l-ucly/c... Introduction de Jean-Marie Gueullette, directeur de CIE. Intervention d’Alain Andrieux, ostéopathe D.O., ancien président de l’UFOF, Ostéopathes de France, titulaire du D.U. « Philosophie de l’ostéopathie »

Voir la vidéo de l’intervention d’Alain Andrieux Alain Andrieux - La place des origines dans mon parcours d’ostéopathe

ROF - Hommage à Serge ZILBERMANN

Serge Zimbermann

C’est avec une infinie tristesse que nous avons appris le décès de notre confrère Serge ZILBERMANN. C’est un homme de grande qualité qui nous quitte, un homme engagé et un ostéopathe qui a su transmettre sa passion aux personnes qui ont eu l’extrême honneur d’avoir partagé un “bout de chemin” avec lui.
Il a inspiré de nombreux confrères avec ses prises de paroles et ses écrits. Les étudiants en ostéopathie se souviennent de son ouvrage : “Architecture cranio-sacrée : Application au Concept Ostéopathique”
Il a très tôt été engagé dans la défense du métier d’ostéopathe à l’époque où les ostéopathes pratiquaient dans l’ombre de leur cabinet mais à la lumière des différents procès pour exercice illégal de la médecine. Il a été membre du Conseil national du R.O.F. pendant 7 ans, d’abord comme Secrétaire général de 1987 à 1992 et Vice-président de 1992 à 1994.
Même la retraite soi-disant actée, il a continué d’apporter en qualité de membre honoraire, quelques années plus tard, sa plume et son expérience au Comité Consultatif d’Ethique pour ses nombreux travaux d’une rare qualité.
La profession lui en est reconnaissant.
Le Registre des Ostéopathes de France présente ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches de Serge ZILBERMANN.

Lire l’Hommage du ROF (17/07/2019) : Hommage à Serge ZILBERMANN

 Articles scientifiques

Imitations neuropathiques périphériques de la douleur abdominale viscérale : un examen physique peut-il limiter les tests de diagnostic ?

Auteurs : KennethFrumkinLiam F.Delahanty
The American Journal of Emergency Medicine - Volume 36, Issue 12, December 2018, pages 2279-2285
Titre original : Peripheral neuropathic mimics of visceral abdominal pain : Can physical examination limit diagnostic testing ?
Accès direct à l’article (en anglais, réservé aux abonnés du AJEM : https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0735675718306818

Résumé (traduction Google)
Contexte : Au département des urgences, l’évaluation des patients souffrant de douleurs abdominales est plus appropriée pour identifier une inflammation aiguë, une infection, une obstruction ou une maladie chirurgicale. Cela implique généralement une imagerie diagnostique « de routine » (et souvent extensive) et des tests de laboratoire. Des imitations bénignes de douleurs abdominales viscérales graves pouvant être diagnostiquées par un examen physique et confirmées par des injections d’anesthésique local ont été identifiées au cours du siècle dernier. Ces syndromes proviennent d’une irritation douloureuse des nerfs intercostaux provoquée par une côte mobile au-dessous ou d’un empiétement des branches cutanées de ces mêmes nerfs intercostaux lorsqu’ils pénètrent dans la paroi abdominale. Ces mimiques neuropathiques périphériques de la douleur abdominale viscérale continuent à être méconnues et sous-diagnostiquées.
Méthodes : Notre objectif est d’examiner le diagnostic positif de la douleur abdominale non viscérale par un examen physique.
Résultats : Les conséquences de l’absence d’identification de ces conditions sont considérables. Dans la recherche d’un diagnostic qui est littéralement à portée de main du prestataire , les patients subissent fréquemment des tests de diagnostic infructueux et souvent invasifs, d’une durée de plusieurs mois ou même de plusieurs années, souvent même avec une chirurgie infructueuse.
Conclusion : Avec un examen approprié et des tests appropriés pour les étiologies viscérales, un examen physique soigneusement dirigé peut permettre de poser un diagnostic positif chez un pourcentage de ces patients communs du service des urgences.
Mots clés : Douleur abdominaleExamen physiqueÉtudes diagnostiquesNévralgie

 Questions de société

Reporterre - L’offensive contre l’homéopathie veut éradiquer une pensée médicale alternative

La Haute Autorité de santé, arguant de l’inefficacité de l’homéopathie, vient de préconiser son déremboursement par la Sécurité sociale. Pour l’autrice de cette tribune, les études sur lesquelles se fonde cette décision comportent de nombreux biais et lui « rappellent d’autres manipulations scientifiques récentes ».

Michèle Rivasi est députée européenne (Europe Écologie-Les Verts). Interpellée par un youtubeur sur son avis de scientifique sur les effets de l’homéopathie, elle a pris connaissance des principales études mises en avant pour conclure à son inefficacité.

Lire l’article de Michèle Rivasi (28/06/2019) : L’offensive contre l’homéopathie veut éradiquer une pensée médicale alternative

Un monde fou !

Une très bonne nouvelle : la reconnaissance de la Fraternité comme principe par le Conseil Constitutionnel. Pourtant, au vu et au su de notre devise "Liberté, Égalité, Fraternité", cela semblait évident
Maintenant cela est validé !
On est quand même dans un monde qui marche à l’envers : un monde où il faut que le principe de Fraternité soit validé par la plus haute instance du pays alors que le simple bon sens et le coeur le disent depuis des milliers d’années
Un monde fou vous dis-je !

Le Figaor - Migrants : le Conseil constitutionnel abolit le « délit de solidarité »
Le Conseil constitutionnel a affirmé ce vendredi (06/07/2018) qu’une aide désintéressée au « séjour irrégulier » ne saurait être passible de poursuites, au nom du « principe de fraternité ».
Ce sera un jour marqué d’une pierre blanche pour tous les militants pro-immigration. Cédric Herrou, cet agriculteur qui est devenu le porte-drapeau des migrants dans le sud de la France, à la frontière entre l’Italie et la France, vient de remporter une victoire sans précédent. Sa question prioritaire de constitutionnalité portée par Maître Patrice Spinosi et Henri Leclerc a fait mouche. Les Sages du Conseil constitutionnel ont reconnu la fraternité comme principe constitutionnel, au nom de l’article 2 de la déclaration des droits de l’homme et en référence au préambule de la constitution et de son article 72-3. « Il découle de ce principe la liberté d’aider autrui, dans un but humanitaire, sans considération de la régularité de son séjour sur le territoire national », affirme le Conseil constitutionnel qui, par voie de conséquence, censure les mots « séjour irrégulier ».

Lire l’article de Paule Gonzalès (06/07/2018) : Migrants : le Conseil constitutionnel abolit le « délit de solidarité »

Egora.fr - Comment un médecin a sauvé 8000 juifs des griffes nazies en créant une fausse épidémie

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le médecin polonais Eugene Lazowski est parvenu à sauver des milliers de patients juifs de la déportation. Pour tenir les nazis à distance, il s’est employé à simuler une épidémie de typhus dans une douzaine de villages, grâce à un tour de passe-passe immunologique. Retour sur l’histoire du Schindler polonais.
C’est une histoire moins connue que celle de La Liste de Schindler, mais elle mériterait tout autant d’être portée à l’écran. Pendant la Seconde Guerre mondiale, deux médecins polonais sont parvenus à sauver quelque 8000 Juifs de la déportation, en détournant les obsessions sanitaires des nazis à leur profit. Leur idée, brillante : simuler rien de moins qu’une épidémie de typhus.

Lire l’article de Yvan Pandelé (08-08-2019) : Comment un médecin a sauvé 8000 juifs des griffes nazies en créant une fausse épidémie

France Info - Hôpital : "On est dirigés par des gens qui n’ont plus aucune valeur humaine"

La CGT a appelé à la grève mardi dans tous les services publics. A l’hôpital, le malaise des soignants n’a jamais été aussi important.
Le Dr Christophe Prudhomme, urgentiste au SAMU 93 et délégué CGT a répondu aux questions du Magazine de la santé.
Pourquoi la santé est absente du grand débat national ?
Dr Christophe Prudhomme : "Visiblement ça n’est pas une priorité pour le gouvernement. Pourtant c’est une priorité partout dans les territoires. Depuis deux ans, les hôpitaux et les EHPAD sont les secteurs où il y a le plus de mouvements de grève avec un fort soutien de la population. On voit qu’il y a des fermetures de services, de maternités, pas que les petites… il y a une logique du regroupement dans des mégastructures qui ne fonctionnent pas bien. Pour bien travailler dans un hôpital, il faut garder un aspect convivial, familial, les grandes structures impersonnelles, ça ne plait ni aux patients ni au personnel."

Lire l’article sur France Info () : Hôpital : "On est dirigés par des gens qui n’ont plus aucune valeur humaine"

 Questions de nos parlementaires

Question écrite n° 21863 de M. Éric Woerth (LR - Oise) publiée au JO le 23/07/2019, page 6850

Objet : Dispensation d’une activité physique adaptée
M. Éric Woerth attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur le décret n° 2016-1990 du 30 décembre 2016 relatif aux conditions de dispensation d’une activité physique adaptée prescrite par le médecin à des patients atteints d’une affection de longue durée. Ce décret permet au médecin traitant de prescrire des activités sportives à des patients susceptibles de développer des maladies chroniques telles que l’obésité, l’hypertension artérielle, ou le diabète. Ces activités physiques peuvent être dispensées par quelques intervenants, tel que les ostéopathes ou les éducateurs sportifs. Cependant, peu de médecins prescrivent ce type de traitement. Il lui demande si le Gouvernement compte élargir à d’autres professionnels la possibilité de prescrire du « sport thérapeutique ». Il souhaite également savoir si des mesures sont envisagées afin de faciliter l’application de cette pratique et de mieux l’encadrer.

Lire la question de M. Woerth : Dispensation d’une activité physique adaptée

 Revue de presse

Actu.fr - Le RéveilL’ostéopathie animale, une discipline qui fait des miracles

Longtemps réservée aux chevaux, l’ostéopathie animale est de plus en plus pratiquée sur de nombreux autres vertébrés : chiens, chats, ovins, bovins, caprins, volatiles et même NAC.
Sans médicaments ni ustensiles, l’ostéopathe animalier n’a que ses mains pour soulager son patient lequel, bien évidemment, ne peut pas indiquer où il a mal.
« On observe, par exemple la posture de marche, et puis on teste les articulations, les viscères, ce qui semble poser problème. C’est la réaction de l’animal qui nous guide », explique Mathilde Perus, ostéopathe animalière, diplômée en juin 2018 de l’Esao (European school of animal osteopathy) à Lisieux, après cinq années d’études.

Lire l’article de Véronique Couvret (29/07/2019) : L’ostéopathie animale, une discipline qui fait des miracles

Le Parisien - Saint-Léger-en-Bray : Franck Montaron, profession guérisseur

Dans l’ancien temps et sous d’autres cieux, il aurait été le sorcier du village. Aujourd’hui dans l’Oise du XXIe siècle, à l’heure des nouvelles technologies, les guérisseurs, rebouteux, magnétiseurs, radiesthésistes, chiropracteurs, ostéopathe restent encore un recours. Franck Montaron est l’un d’eux.

Lire l’article de Patrick Caffin (27/07/2019) : Saint-Léger-en-Bray : Franck Montaron, profession guérisseur

Femme Actuelle : Douleurs lombaires : pourquoi j’ai mal au dos ?

Les douleurs lombaires sont fréquentes et souvent provoquées par une mauvaise posture. Zoom sur la lombalgie avec un ostéopathe.
En France, 55 % des adultes âgés de 30 à 64 ans ont déjà souffert d’une lombalgie (source : Inserm). " Les douleurs lombaires, que l’on appelle aussi lombalgies, représentent entre 80 % et 90 % des motifs de consultation en ostéopathie " confirme Adrien Ezine, ostéopathe. Et elles touchent aussi bien les hommes que les femmes, les enfants que les personnes âgées !

Lire l’article de Apolline Henry (26/07/2019) : Douleurs lombaires : pourquoi j’ai mal au dos ?

Actu.fr - Actu Toulouse - Près de Toulouse, une clinique privée ouvre un service d’ostéopathie pédiatrique

La clinique Le Marquisat de l’Union, près de Toulouse, propose un nouveau service d’ostéopathie pédiatrique a destination des bébés. L’objectif est de détendre les nouveaux nés.

Lire l’article de Guilhem Pouiol (25/07/2019) : Près de Toulouse, une clinique privée ouvre un service d’ostéopathie pédiatrique

Bio à la Une - L’ostéopathie pour améliorer le sommeil de bébé

Les troubles du sommeil représentent l’un des principaux motifs de consultation en ostéopathie. En agissant aussi bien sur la constipation que les déformations crâniennes ou les problèmes ORL, l’ostéopathie permet souvent d’améliorer naturellement le sommeil du bébé.

Lire l’article de Dorothée Blancheton (22/07/2019) : L’ostéopathie pour améliorer le sommeil de bébé

Le Figaro Madame - Endométriose : soulager la douleur grâce à l’ostéopathie, la méditation et la sophrologie

À l’occasion de la journée mondiale contre l’endométriose, Delphine Lhuillery, médecin de la douleur, explique les bienfaits de chaque méthode.
Le traitement de la douleur engendrée par l’endométriose est un enjeu crucial. Peu connue du grand public, la maladie touche pourtant 10 à 15 % des femmes en âge de procréer, soit environ deux millions de Françaises. Elle provoque des souffrances pendant les règles, les rapports sexuels, ou au quotidien. « Au début, les patientes décrivent des douleurs insupportables pendant les règles. Au cours du temps, elles ressentent un pic d’intensité pendant les menstruations et la zone douloureuse s’étend jusqu’à la zone abdominale, le système digestif et les lombaires par exemple », explique le Dr Lhuillery, médecin de la douleur au Centre de l’endométriose du Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph (GHPSJ).

Lire l’article de Ophélie Ostermann (13/03/2017) : Endométriose : soulager la douleur grâce à l’ostéopathie, la méditation et la sophrologie



Notez cet article
0 vote






Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Visiteurs : 33 / 907082

Suivre la vie du site fr 

Site réalisé avec SPIP 3.1.9 + AHUNTSIC